Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2007

Mots épars

Peut-on s’inspirer de la Suède? – C’est la question que pose L’Actualité dans son plus récent numéro et à laquelle je réponds en ces termes : Bien sûr, on peut, nous aussi devenir un petit pays de moins de 10 millions d’habitants qui perçois tous ses impôts, qui vote toutes ses loi et qui par conséquent est totalement libre de s’inspirer ou non de la Suède.

[Le magazine L'Actualité invite par ailleurs ses lecteurs à participer à un débat sur la définition d'une approche économique pour le Québec... Droite, Gauche, Centriste, GrosBonSensistes!? À vous de voir!]



À Richard Martineau qui dénonce vertement la mentalité « gansta », ce trip des jeunes rappeurs noir qui adulent les gangs de rue et leur mode de vie, je souligne que même à l’extérieur de cette culture les noirs qui réussissent à l’école ou pire qui entreprennent des études se font généralement harcelé par leurs congénères, se faisant dire d’arrête de « faire le blanc ».



Vous connaissez mon aversion pour la religion, une aversion que j’ai souvent exprimé ici mais sans jamais allez au bout de ma pensée en suggérant qu’il faudrait interdire aux parents de transmettre leur foi à leurs enfants avant que ceux-ci ne soient majeurs. Je le pense, mais je n’ai jamais osé le dire. Probablement parce que je trouve ça un peu extrémiste, peut-être parce que ce faisant ça donne l’impression que les athées sont aussi extrémiste que certains religieux…

Ce que je n’ai pas osé faire ici, dans cette petite fenêtre sur le monde, Richard Martineau a osé le faire dans sa grande « bay-window » qu’est son billet d’humeur au Journal de Montréal. Voici un extrait du texte.

On interdit bien aux jeunes de voter, d'acheter des billets de loto, de fumer et de boire de l'alcool avant 18 ans, pourquoi ne leur interdirait-on pas de joindre une religion avant 16 ans?

La loi ne protège-t-elle pas les enfants contre la manipulation psychologique effectuée par un adulte en position de pouvoir et d'autorité?

Pourquoi ne protègerait-on pas les enfants contre les lubies religieuses de leurs parents? Ça tombe sous le sens, il me semble...

Je salut son courage, son audace mais pense néanmoins qu’on en n’est malheureusement pas encore là et que cette sortie, à la limite – ça reste à voir -, pourrait être plus néfaste que bénéfique à cette idée que la religion c’est pour les adultes.

.jpm

10:28 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.