Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2007

Un très bon commentaire

Voici le commentaire de Vincent Bransiecq concernant mon billet intitulé Vivre sans Dieu.

Toutes les religions ont un fond commun qui est bon, c’est la spiritualité. De nombreuses personnes malheureusement se cachent derrière “Dieu” le désignant comme un individu pour justifier tout… Dieu existe, il est en nous et autour de nous, toutes les religions en parlent, et peux de croyants comprennent. Les hindouistes font leurs cérémonies, les catholiques vont à la messe, les musulmans font leurs prières… Toutes ces méthodes permettent de s’élever spirituellement, mais la plupart des pratiquants effectuent leur besogne sans en comprendre le sens.
Je viens de l’Europe et je vis en Asie. Ici la spiritualité est omniprésente. Je parle de ce sujet avec des hindouistes, musulmans ou catholiques qui ont compris. Ils sont tous capable de critiquer objectivement leur religion, mais se servent d’elle pour avancer. Elever un enfant sans religion est une bonne chose je pense. C’est le choix qu’on fait mes parents. Mais ils ont oublié de m’enseigner la spiritualité, je la découvre maintenant et j’aurais aimé comprendre certaines choses plus tôt.

Voilà un commentaire intéressant : Il y a deux types de religieux ceux qui ont compris que la religion était affaire de quête spirituelle personnelle et ceux qui ne l’on pas compris. D’ailleurs les commentaires de l’inénarrable conseiller Drouin de Hérouxville allait exactement en ce sens. Pour le premier groupe, Dieu sera accommodant, pour le second c’est tous les autres qui doivent s’accommoder.

À ce chapitre le pratique de l’Islam est la plus incompréhensible. Les musulmans sont supposés avoir un rapport direct avec Allah, ils ne sont pas supposés avoir besoin de quelque intermédiaire que ce soit. Pourtant ils ont une foule de pratique terriblement contraignante qui leur servent à démontrer leur foi en Allah, une foi qui pour ma par si elle est profonde et réelle n’a besoin d’aucun artifice. La foi se suffit à elle-même.

Étrange aussi cette foi qui pousse à vouloir convaincre l’autre au point de vouloir sa destruction s’il ne veut rien entendre… Ce n’est certes pas là la spiritualité dont nous parle M. Bransiecq.



Suis-je un être spirituel malgré mon athéisme? Je me pose la question et vous revient plus tard.

.jpm

13:20 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.