Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2007

Efficacité

C’est la fin du mois, on est dans le jus. Je suis en colère ce matin parce que l’on me demande d’être à la fois efficace et inefficace.

D’un côté on me demande d’organiser le laboratoire, d’organiser le travail de quelques personnes afin que les dossiers sortent le plus vite possible. D’un autre côté comme tout est très pressant, on me demande de ne faire qu’une partie de chaque dossier pour que l’on puisse expédier le plus possible cette semaine – ce qui est terriblement inefficace et généralement source d’une multitude d’erreurs.

Le travail que je fais, que nous faisons au laboratoire, demande un excellent suivit des dossiers, il demande précision rigueur et attention. Ce travail est basé sur la connaissance d’une incroyable quantité de petits détails de grande importance. Comment peut-on croire qu’il est possible de maintenir une grande qualité de travail et une grande concentration lorsque l’on jongle constamment avec les dossiers?

On parle souvent d’efficacité, de productivité. On se demande ce qu’il va arriver quand les baby-boomers vont finalement prendre leur retraite. et puis, il y a notre Lucien Bouchard national qui nous dit qu’on ne travail pas assé - il doit parler des ministères parce que laissez-moi vous dire qu’en entreprise privée ça roule pas à peu près!

Hé bien, l’efficacité ce n’est pas donné à tous et il semble que bien des gens ne comprennent pas que travailler efficacement ce n’est pas travailler par petit bout et faire au plus urgent à longueur de semaine…

Mais ce qui est encore plus chiant dans tout ça c'est que c'est toujours le gars le plus efficace qui se retrouve avec le plus de boulot et de qui on en attend le plus.

.jpm

11:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.