Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2007

Inefficacité inc.

Il y a quelques comiques au bureau qui ne connaissent pas grand chose au fonctionnement réel des ordinateurs. Alors, lorsque j’ai monté une carte de fête pour un collègue avec, en arrière plan, les relations d’une base de données Access, certains se sont sur le comment et d’autre encore plus ignares sur les éventuels problèmes que j’aurai pu causer à ladite base de données.

M’enfin, ils ont d’autres chats à fouetter j’imagine… De retour à la maison je raconte l’anecdote à ma blonde qui me répond en me racontant une histoire encore plus incroyable.

La bosse de ma blonde est au début de la cinquantaine et, comme une écrasante majorité des gens de son âge, elle ne connaît fichtrement rien à l’informatique. Chose étrange par ailleurs, elle s’est elle-même confié la tâche de faire une liste d’inventaire…

On lui avait conseillé, j’imagine, de la faire à l’aide d’Excel – logiciel qu’elle ne connaît visiblement que de nom. Elle s’est donc mise à la tâche. Elle a listé les produits dans une colonne, indiquer le nombre de boîte dans la colonne suivante et le nombre d’item par boîte dans la suivante – et on parle ici d’une longue liste, une liste qui retrace le stock devant être transféré d’un entrepôt à un autre.

Alors, la dame a ses trois colonnes, mais plutôt que de faire une simple multiplication et calcule les quantité à la main avec une calculatrice qui, fort heureusement, ornait son bureau. Non contente de faire une pareille idiotie, elle n’entre pas les résultats dans Excel mais les écrits sur une feuille, une feuille qu’elle remettra plus tard à sa secrétaire pour qu’elle retape les chiffres obtenus dans Excel – et notez au passage que la secrétaire n’a pas cru bon non plus de faire le calcul directement dans Excel.

Une fois le travail fait, la feuille Excel fut transféré à la comptable qui, heureusement, voulant vérifier quelques chiffres compris bien vite l’énormité de la chose et fut à même de corriger la multitude d’erreur de calcul et de retranscription qui s’étaient glissé dans ladite feuille de calcul.



Je vous ai déjà parlé de mes doutes quand à l’énorme déficit de main d’œuvre annoncé par le passage massif de ces chers baby-boomers vers la retraite, voilà l’une des raisons à l’origine de ce doute.

.jpm

11:56 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.