Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2007

Lecture

En ce petit lendemain de tempête, je vous propose deux excellentes lectures.

La première est la retranscription d’une entrevue faite par Le Devoir avec Alain Finkielkraut au sujet des positions de Hannah Arendt sur l’enseignement.

À la pédagogie, elle reproche d'être devenue «une science de l'enseignement en général, au point de s'affranchir complètement de la matière à enseigner». Selon elle, cela correspondait à tarir «la source la plus légitime de l'autorité du professeur», le savoir.

Comme vous pourrez le constater M. Arendt avait déjà prévue les failles de la réforme de l’éducation qui a aujourd’hui cours au Québec. Ces failles et ces manquements, qu’elle met d’ailleurs en parallèle avec ceux de la société en général, sont tellement évidant et clairs qu’à la lecture de ce texte, on se demande comment les gens derrière la réforme ont pu passé à côté.

Et tiens, faites-vous le devoir de le faire lire à tous ceux que vous connaissez dans le domaine de l’enseignement.


Le deuxième texte, est une entrevue donnée par Jacques Parizeau au journal Jobboom dans le cadre du dossier sur l’héritage des baby-boomers. Le dossier à l’air fort intéressant – je ne l’ai pas lu en totalité – mais l’entrevue de M. Parizeau est excellente.

Ses propos brasse la cage des idées reçus sur les boomers et l’héritage qu’ils laissent aux générations à venir.

Ces régimes de retraite, les boomers les ont payés! Ils ont eu le courage d’augmenter à 9,9 % leurs cotisations à la Régie des rentes il y a plus de 10 ans, et du coup, éviter une sous-capitalisation du régime qui se serait traduite par un alourdissement considérable de la dette. À l’heure actuelle, la Régie des rentes est financièrement saine. Irresponsables, les baby-boomers? Pas du tout.

Il parle aussi au passage des visées de la révolution tranquille et des défis qui nous attendent avec grande lucidité. Un autre texte à lire donc.

Bonne lecture !

.jpm

13:03 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.