Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2008

Radicalisation

Aujourd’hui, je voudrais revenir sur mes récentes déclarations. Mes mots sur l’athéisme militant, sur l’équation entre l’économie de marché et la démocratie et sur les sérieux changements de cap qui doivent être faits peuvent certainement être vu comme une certaine radicalisation de mon discours.

Peut-être est-ce l’idéaliste qui s’éclipse tranquillement? Peut-être est-ce la perte d’une part de ma confiance en l’humanité? Peut-être est-ce … la sagesse qui pointe à l’horizon?

Le sage serait-il radical? Non.

Et d’ailleurs ces positions sont-elles si radicales? Cassent-elles tant avec mon précédent discours?



Ma vision des choses a certainement changé quelque peu mais de là à dire qu’elle s’est largement radicalisée j’ai des doutes.

J’ai toujours considéré la religion comme un palliatif, une béquille dont certains on besoin. Cette vision n’a pas changé. La seule chose qui a changé c’est que je ne considère plus l’athéisme comme une position neutre mais bien comme une position dont on doit faire la promotion et je considère que « chrétiens » et autres religieux de peu de conviction sont ceux qu’il faut convaincre de cesser de donner l’impression aux grandes religions de ce monde qu’ils en font partie et qu’elles peuvent parler en leur nom.

J’ai toujours cru que le capitalisme vorace dans lequel nous vivons n’était pas une bonne chose et je le crois encore, le changement ici est plus subtil. Il concerne ce que certain économistes disent de vrai (économie de marché égal démocratie) et ces autres qui affirme cette vérité pour mieux faire passer des réformes qui ne vont servir, à terme, qu’à affaiblir cette vérité – des gens qu’il ne faut d’ailleurs pas cesser de dénoncer.

J’ai toujours cru en l’humanité et en sa capacité à construire un monde meilleur pour tous. Cela dit je crois aujourd’hui que cette part de l’humanité doit élevé la voix afin de se faire entendre et de convaincre les autres que le laisser allez générale dans lequel nous sommes plongé n’est plus suffisant. C’est vrai, pendant longtemps la simple évolution des sciences, technique et autres mise à jour a suffi à maintenir le développement humain sur la bonne voie – avec quelques écarts notables bien sûr – mais aujourd’hui alors que tout est là et que tout est possible il n’est pas normal que nous soyons là à attendre que les choses se place d’elles-mêmes.



Demain : 42 !

.jpm

Les commentaires sont fermés.