Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2008

Hydro-Québec vs. 300 000 entreprises québécoises

Comme je vous l’ai déjà mentionné, je suis en train de lire Compte et contes du prof Lauzon tome 3 et, c’est un excellent livre. Cela dit j’aime bien être en mesure de vérifier ce qui y est dit par notre cher prof Lauzon comme, d’ailleurs, par tous les intervenants publiques.Alors voilà, je me suis mis en tête de vérifier cette affirmation pour le moins surprenante voulant que Hydro-Québec rapporte autant au trésor québécois que l’ensemble de 300 000 entreprises du Québec.

Vérification faite je peu vous affirmer hors de tout de doute que la réponse est : Noui!

Pourquoi hésitation? Simple. Les bénéfices avant impôt des sociétés au Québec en 2006 étaient de 28,6 milliards de dollars. Les entreprises payant en théorie 9,9% d’impôts au Québec, ça fait 2,83 milliards en impôts. De son côté, en 2006, Hydro-Québec a versé en dividendes 2,34 milliards de dollars au trésor québécois. Si nous ne pouvons être certains de ce que versent en impôt les entreprises, nous sommes en revanche certains de ce Hydro-Québec verse et si on ajoute Loto-Québec et la SAQ le compte est bon. Nos trois sociétés d’État versent plus au trésor québécois que l’ensemble des 300 000 entreprises qui paient des impôts au Québec.

Cela dit, ces même entreprises payent également des impôts à Ottawa et ce à hauteur de 22,12%! Hé oui, premier constat les entreprises versent beaucoup plus d’impôt à Ottawa contrairement aux particulier – vous et moi qui payons des niveaux semblables aux deux paliers de gouvernement. Reste que les 6,33 milliards qui sont versé à Ottawa reviennent – en théorie – au Québec ce qui fait qu’en bout de ligne les entreprises rapportent plus au trésor québécois que Hydro-Québec. Et, si on voulait pousser le calcul un peu plus loin on pourrait également dire que les impôts payés par les particuliers sont également versés par les entreprises puisque ce sont elles qui versent les salaires aux employés qui payent des impôts… Notez en passant que les revenus des particuliers s’élevaient à 150 milliards en 2006 – mais cela inclus les employés de l’État… Pas simple de s’y retrouver.

Avec tout cela en tête je crois que le second constat d’importance ici c’est qu’il ne faut en aucun cas considérer la vente d’Hydro-Québec, véritable vache à lait de l’État car une fois privatisée les 2,34 milliards de dollars de dividendes fondraient à 230 millions pour Québec (9,9% d’impôt) et 517 millions à Ottawa (22,12% d’impôt) soit un total de 747 millions de dollars ou une diminution de 313%! Oui, le employés chez Hydro sont bien payés et ils ont des conditions d’emploi qui nous coûtent cher mais considérez qu’ils rapportent beaucoup, beaucoup, beaucoup plus que ceux de chez Bombardier même en incluan le fédéral et les salaires – une entreprise qui par ailleurs est largement subventionner par l’État et qui par conséquence ne verse pas vraiment les 9,9% d’impôt auquel on devrait s’attendre…

Histoire de pousser un peu plus loin l’histoire je vais essayer dans les semaines qui viennent de tracer un portrait simple mais pas simpliste des entrants et sortants du gouvernement. Ce ne sera pas simple mais ce sera certainement fort instructif.

.jpm

14:27 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.