Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2008

Commentaires sur le budget provincial

Le dernier budget du gouvernement du Québec vient d’être déposé, voici quelques faits saillants dont on ne parle pas dans les journaux…

D’abord soulignons que la contribution des entreprises (4,6 milliards) sera exactement la même pour 2008-2009 que celle des sociétés d’État du Québec à hauteur de 2,6 milliards pour Hydro-Québec et 2,0 milliards pour Loto-Québec et la SAQ. Y a-t-il encore des imbéciles pour croire que la privatisation de ces entreprises serait une bonne chose? Hydro-Québec versera dès cette année 75% de ses bénéfices à l’État!

Ensuite attardons-nous à l’impôt des contribuables et à la participation du fédéral. D’entré de jeu on peu constater avec quelques petits calculs que la part du fédéral (14,1 milliards) correspond, grosso modo, à la part des impôts versé à Ottawa par les travailleurs du Québec. Ces mêmes travailleurs rapportent, toujours selon les chiffres de Radio-Canada, quelques 18,2 milliards de dollars au trésor québécois.

Cela dit, si le transfert fédéral équivaut aux impôts des particuliers, ils ne sont pas les seuls à verser de l’impôt au gouvernement canadien. N’oublions pas que les entreprises versent 22% d’impôt à Ottawa soit près du double de ce qu’elles versent à Québec – un manque à gagner de 9,2 milliards. Mais le manque à gagner ne s’arrête pas là. Le graphique publier par Radio-Canada nous apprend que les diverses taxes à la consommation (principalement la TVQ) rapportent 13,5 milliards à Québec, il s’en suit donc que la TPS rapporte quelques 8.9 milliards de dollars à Ottawa puisque cette taxe s’élève à 5% soit les 2/3 de la TVQ.

Ainsi le manque à gagner en transfert fédéral est d’environ 18 milliards de dollars. Bien sûr Ottawa paye l’armée avec ça, quelques autoroute, des ponts qui tombent et bien sûr une bonne quantité de fonctionnaires…

(Notez par ailleurs que le taux d’impôts combiné des entreprises au Canada est d’environ 34% alors qu’il se situe à 39% aux ÉU!)

Où va l’argent? 25 milliards en santé et services sociaux – oui oui, ça inclus entre autres le BS, arrêter de croire que la santé nous coûte si cher, 14 milliards en éducation, 7 milliards au service de la dette dont le pourcentage par rapport au PIB a diminué de 10% en 10 ans passant de 52% à 42% ce qui est très bon – celle du Canada se situe à 64%, celle de ÉU à 37%. Les 17,5 milliards restant vont dans d’autres ministères ce qui inclus les subventions aux artistes comme aux entreprises… La moitié du budget en santé? Faux, c’est 40% pour santé ET services sociaux.

Mais passons à la grande question : Sommes-nous les plus taxés en Amérique du Nord? Oui!

La moyenne d’imposition de base des autres provinces (pour un revenu se situant sous les 30 000$) est de 8.7% soit près de la moitié du taux d’imposition québécois. Mais, parce qu’il y a un « mais » il faut voir ce notre taux d’imposition nous donne plus de service. Comparons avec l’Ontario.

Au Québec, chaque québécois verse annuellement 130$ à la SAAQ, en Ontario, où ce type d’assurance est privatisé, il en coûte 1123$ par an. Au Québec les frais de scolarité à l’université étaient en moyenne de 1900$ en 2006 alors qu’ils s’élevaient à 4881$ en Ontario. L’électricité – qui nous rapporte 2,6 milliards de dollars par an – coûte en moyenne pour une maison unifamiliale 1687$ par an au Québec alors qu’elle coûte 2943$ à une famille ontarienne et ne leur rapporte strictement rien sinon un maigre taux d’imposition très, très loin des 75% d’Hydro-Québec.

Et les États-Unis? Avec des assurances médicales – pour leur système de santé privé – coûtant en moyenne 550$ par mois [!] soit 6 600$ par année pour une famille de 4 soit l'équivalent d'un taux d’imposition supplémentaire de 11% sur un revenu familial de 60 000$ [au Québec c'est 5% d'impôts pour la santé (1/4 de 20% sur un salaire de 30 000)], je reste au Québec et je ne parle surtout pas des frais de scolarité! ...[Ces derniers chiffres sur l'Ontario et les ÉU sont tirés de Contes et comptes du prof Lauzon III.]



.jpm

21:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.