Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2008

Brèves : TQS et ECR

TQS : Honnêtement je ne comprends pas trop cette montée aux barricades du gouvernement et des biens pensants pour la sauvegarde de l’information à TQS. Pas que je sois contre ou que je ne trouve pas que les nouvelles présentés à TQS même si elles donnaient dans le chien écrasé plus souvent qu’à leur tour ne méritaient pas leur temps d’antenne, mais bon pour la sauvegarde de la diversité on repassera.

Je ne vois pas en quoi la disparition de TQS dans l’offre de nouvelles et d’information est si grave. Avec les géants que sont Gesca (La Presse, Le Soleil, Le Nouvelliste, Le Quotidien, La Tribune, Le Droit, La Voix de l’Est et bien sûr Cyberpresse), Québecor (TVA, LCN, Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec ainsi que le groupe Archambault) et Radio-Canada (Radio, télé et internet), il me semble que la diversité est déjà largement compromise et que pour la préserver il aurait fallut empêcher la convergence hier plutôt que de pleurer sur la disparition du service de nouvelles (télé seulement) de TQS aujourd’hui.

ECR : Je ne sais pas trop si cette nouvelle est passé inaperçue, je ne suis pas sûr non plus qu’il y ait encore place à débat même s’il doit y avoir des soirées de présentation pour les parents, mais qu’à cela ne tienne, je vous glisse, encore une fois, un mot sur cette succulente réforme de l’éducation que nos grassement payé fonctionnaires du ministère nous ont pondu.

Saviez-vous que le nouveau cours d’Éthique et Culture Religieuse ne parle pas des athées? Trop négatif semble-t-il et puis c’est un cours sur les religions pas sur ceux qui trouvent que les religions sont de la foutaise. Exit les athées donc! On parlera plutôt de vague pratiques amérindiennes pratiquer par une fraction de la population alors que les athées représente le deuxième groupe religieux (sic) en importance au Québec.

Autre grande idée : traiter les sectes religieuses comme de simple religions n’ayant pas encore maturé – tu parles d’une connerie! Quand on sait le nombre de personnes qui se sont perdu et qui ont tout perdu dans ces mouvements, quand ont sait le nombre d’enfants qui y sont entraîné contre leur gré et qui, une fois adulte, passe des années à tenter de s’en sortir.

Quelle lâcheté intellectuelle. Ce n’est pas l’enseignement qu’il faut réformer c’est le ministère!

.jpm

08:35 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.