Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2008

La logique du marché

Yahoo n’a pas accepté l’offre de Microsoft, les actionnaires sont déçus…

Pourquoi faut-il absolument vendre Yahoo? Qu’est-ce qui fait croire aux actionnaires que la vie serait meilleure pour Yahoo si Microsoft en était le propriétaire? Souvent on dira que c’est pour s’ouvrir de nouveaux marchés… C’est d’ailleurs cela qui a convaincu Crocs de vendre à des étrangers – ça et l’argent pour les actionnaires.

Dans le cas de Yahoo, ce n’est pas les nouveaux marchés, c’est je ne sais quoi, c’est la logique du marché. Les petites entreprises doivent être bouffés par les grandes. Yahoo, bien que deuxième au monde en publicité sur internet, ne peut, aux yeux du marché, plus croitre par elle-même… Étrange, ils ont quand même bien fait jusqu’ à présent – ils sont deuxième et se maintiennent relativement bien. Pourquoi voudrait-on absolument que l’entreprise soit rachetée? L’argent bien sûr.

Dans la logique du marché plus une entreprise est riche et grosse meilleure elle est. C’est totalement faux, ça n’a rien à voir. J’ai travaillé dans une entreprise qui avait plus de 10 millions de dollars à investir, mais qui ne savait absolument pas où les investir le 10 millions étant alors tout à fait inutile. Ce n’est pas l’argent qui fait grandir une entreprise – surtout du type de Yahoo, c’est les bonnes idées et on ne peut pas dire que Microsoft en ait eu beaucoup ces dernières années.

Les actionnaires ont-ils de bonnes raison d’être déçu? Pas à mon sens. Mais la logique du marché, celle de l’investissement et du retour sur investissement dit l’inverse. Oui, ils ont raison d’être déçu, ils auraient tous fait plus d’argent cette année, immédiatement. Et si Yahoo se plantait après la prise de contrôle de Microsoft? Aucun problème les actionnaires auraient déjà fait leur gain et aurait tout le loisir d’investir ailleurs et de forcer d’autre fusion contre toute logique – sauf celle du marché bien sûr.

.jpm

08:57 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.