Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2008

Rapport Bouchard-Taylor : Dernier acte ?

Comme tout le monde j’ai lu une foule de commentaires sur le rapport Bouchard-Taylor en fin de semaine. Certains sont content, d’autre sont mécontent et la majorité trouve le rapport tout à fait honnête.

Je me retrouve dans ce dernier groupe. Tout n’est pas parfaitement à mon goût mais je crois que ces messieurs Bouchard et Taylor ont fait au global un bon travail.

Cela dit, il y a tout de même quelques points qui accrochent à mon humble avis.

Un, la supposé non-ouverture des régions. Montréal accueil la très grande majorité des nouveaux arrivants. Messieurs Bouchard et Taylor nous disent que l’intégration passe par une plus grande répartition des nouveaux arrivants en région - y incluant Québec qui ne reçoit que 2000 immigrants par année. Leur conclusion : les régions ne sont pas suffisamment ouvertes.

Honnêtement, j’ai l’impression que ces messieurs se foutent le doigt dans l’œil. Bien sûr, il y a toujours des réfractaires et il y en a surement autant à Montréal qu’en région. Par contre en région l’intégration est beaucoup plus abrupte qu’à Montréal. À Shawinigan, à St-Pacôme comme à Québec, il n’y a pas ou pratiquement pas de communautés d’immigrants et les nouveaux arrivants doivent absolument apprendre le français pour travailler, et ils devront adopter notre mode de vie très rapidement parce le leur est inaccessible… Donc ce ne sont pas les régions qui sont moins ouvertes aux immigrants, ce sont ces derniers qui ont moins envie d’aller en région. Et je ne les blâme pas, je ferais pareil même si j’immigrais en France – le 15E arrondissement de Paris est, parait-il, bourré de québécois.

Deux, vous avez dit islamophobie et antisémitisme ? Si je ne doute pas qu’il y ait un brin d’islamophobie au Québec, je doute fort qu’il y ait de l’antisémitisme.

L’islamophobie c’est bien dommage, mais vue les quelques Imams radicaux qui prêchent à Montréal – et que l’on a toujours pas arrêté – et les divers événements qui occupent l’actualité depuis quelques années, je dois dire que je ne suis pas surpris. Cela dit c’est bien dommage parce que, généralement, les magrébins (groupe le plus touché par cet état de fait) sont très gens très sympathique avec qui la plupart des québécois ont des affinités.

L’antisémitisme par contre, je n’y crois pas. Bien sûr il peut y avoir eu quelques incidents, mais de là à crier au loup il y a des limites. Et d’ailleurs les Juifs hassidique d’Outremont ne se mêlent pas à nous. J’ai une amie qui restait dans le coin enfant, et elle n’a jamais pu jouer avec les petites filles juives, leurs parents leur interdisant de la fréquenté… Ce sont des gens qui ne veulent pas s’intégrer… Ce sont plutôt les juifs qui, à mon sens, entretiennent un sentiment québecophobe.

Trois, les anglais ! Hé bien oui, les anglophones de Montréal, les purs et durs du West Island qui mardi dernier à travers un article prenaient plaisir à nous chier dessus (c’est une minorité j’en conviens mais elle parle fort) en nous disant que nous n’étions pas suffisamment ouvert et que devions apprendre l’anglais, ne sont pas en reste…

Alors que la commission Bouchard-Taylor rend son rapport public et qu’elle recommande de faire des efforts pour intégrer les nouveaux arrivants, alors que les Anglos nous disent que nous ne sommes pas assez ouverts, ils veulent mètrent en place des écoles ethnocentriques !

Mais c’est de la pure folie ! Comment allons-nous intégrer des gens si on les ghettoïsent ? Ça prend bien les Anglos et leur tradition multiculturaliste pour avoir des idées pareilles…



Était-ce le dernier acte ? J’ai de sérieux doutes. Il y a peu de chance que la répartition des immigrants change beaucoup au Québec… Et le débat autour des écoles ethnocentristes ne fait que commencer – à moins que ça passe totalement inaperçu… Les juifs ne vont pas commencer à s’intégrer demain matin… Et tant que les musulmans n’auront pas régler avec leur coreligionnaires le problème de l’islamisme, les gens seront méfiants…

.jpm

12:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.