Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2008

Vivre en troupeau

Dimanche dernier en revenant à Québec j’ai syntonisé le 106,3 pour écouter Jacques Languirand. Comme toujours l’émission comportait quatre sujets forts intéressants.

Le premier sujet portait sur la télévision et le rapport que nous avons fini par y développer. M. Languirand parlait alors d’un bouquin qui comparait le publique avec un troupeau. L’auteur du livre Vivre en troupeau en se pensant libres, Dany-Robert Dufour, nous dit en substance que nous nous croyons libres, mais qu’en fait nous nous sommes totalement aliéné à la télévision…

Elle nous dit quoi pensé, quoi porter, comment agir et si, oh malheur, nous n’avons pas écouté le dernier épisode de Virginie, nous n’avons plus rien à discuter sur l’heure du dîner avec les collègues. Telle est la vie du troupeau.

Autre point intéressant, l’étude du troupeau. La télévision, comme internet ou la radio, nous regarde plus que nous le croyons. Les stations de télé, les propriétaires de chaines, les administrateurs de sites, les producteurs d’émissions, les acheteurs de publicités, tous nous scrutent, étudient nos intérêts, nos réactions à chaque bribe de contenu qu’ils nous proposent afin d’adapter leur offre à notre demande. Ils nous connaissent mieux que quiconque, ils nous connaissent mieux que nous-mêmes ! Les gens n’aiment pas voir des homosexuels / noirs / rousses dans les pubs de yogourt ? Exit les homosexuels / noirs / rousses de ces pubs ! Personne n’irait même soupçonner qu’ils n’associent pas ces groupes au yogourt mais les analystes eux le savent.

Bref la télé comme internet nous regarde plus que nous la regardons. D’ailleurs c’est grand patron de TF1 Patrick Le Lay qui, avec toute la franchise du monde, avait affirmé en 2004 que « Ce que nous vendons à Coca-cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».



Alors quoi, nous nous pensons libres alors que nous sommes constamment scruté, étudié par tout ce que nous regardons – et on nous le renvoi au visage en version amélioré, plus facile à digérer… Ce n’est pas un drame, il suffit de choisir nos troupeau et d’arrête de s’abrutir en toute conscience ! Mais vous lisez ce blog alors vous êtes immunisé !

N’empêche que l’analyse est intéressante et qu’en être conscient c’est le premier pas vers une réelle liberté.

.jpm

11:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.