Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2008

Le G8 manque d’ambition

Je ne sais pas si vous avez la même impression que moi, mais j’ai souvent cette impression des grand sommets qu’ils n’accouchent que d’une souris.

Le G8 c’était les 8 plus grandes puissances économiques du monde (elles ont été rattrapées par la Chine, l’Inde et le Brésil) et avec 30 264 milliards de PIB soit 46% du PIB mondial leur poids dans l’économie mondiale est encore phénoménale.

Ces réunions se veulent donc une occasion d’ajuster les politiques économique mondiales, de discuter de réformes planétaires, bref de donner le ton aux autres. Mais depuis quelques années, comme je le disais, ils ne semblent plus en mesure de prendre des décisions d’envergure ni même de donner le ton – ou presque.

Est-ce une incapacité dû à l’arrivée du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) ou a une perte de contrôle de l’économie mondiale – qui serait passé dans les mains des grandes banques, entreprises et courtiers ? Peut-être. Une chose me semble cependant certaine, le G8 manque d’ambition.

Je suis conscient de la difficulté d’organiser un tant soit peu l’économie mondiale et la direction que prend cette économie d’autant plus que ces pays sont des démocraties – ce qui veut dire qu’il faut non seulement prendre la décision mais également convaincre la population du bien fondé de cette décision.

Cela dit, ça ne devrait pas les empêcher d’essayer et l’occasion est belle. Crise du pétrole, crise alimentaire mondiale, réchauffement de la planète et crise environnementale globale – s’il y a eu un moment charnière dans l’histoire moderne de l’humanité c’est bien celui-ci. À moins que l’on décide de ne rien faire !

Les dirigeants sont élus pour diriger, mais ils semblent l’oublier de temps à autre… Les données sont là, la population du G8 sensibilisé, même le FMI et la BM répètent à qui veut l’entendre qu’il est grand temps de réformer l’économie mondiale, qu’il faut repensé nos échange, nos façon de faire et d’agir à l’intérieur des pays, entre les pays et sur l’environnement ! Mais les membres du G8 préfèrent planter un arbre ici et là, faire des déclarations vagues et émettre du bout des lèvres des souhaits d’éventuelles réformes.

Hé bien ce sera trop peu trop tard messieurs dames. Il est temps d’agir et malheureusement, nos dirigeants manquent d’ambition. Ils ont, je crois, oublié pourquoi ils se réunissaient.

.jpm

Mise à jour dégât d’eau : C’est le drain agricole (français) qui a bouché. Il a 50 ans et est plein de boue… Il faut excaver tout le tour de la maison et le remplacer ! Beaucoup de dérangement en vue.

11:20 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.