Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2008

Rapport de voyage

Je suis de retour de vacances. Outre une semaine passé à Québec, je suis allé faire un tour au Nouveau-Brunswick et à Bar Harbor au Maine. Voici mes impressions en vrac.

Nouveau-Brunswick (NB)

C'est grand le NB, et malheureusement comme il n'y a pas tant de monde sur le territoire (un peu plus de 750 000 personne) les endroits intéressants à visités sont éloignés... Ne vous méprenez pas, c'est super beau, le bord de la mer, le pots de fleurs de la baie de Fundy, mais pour tout voir il faut s'attendre à rouler beaucoup et à voir très peu entre les attractions.

Les principales villes que j'ai vu, Fredericton, St-John et Moncton, ne sont que très peu rénovées et comportent peu d'attrait – à vrai dire ils sont un brin en retard sur le travail fait au Québec pour revitaliser les vieux quartiers...

Puis il y a les sites touristiques proprement dit. C'est bien jolie et tout ça, mais quand on dit « y l'on-tu l'affaire les américains » hé bien, il faut voir que ça s'applique bien plus au NB qu'au Québec ou les boutiques sont généralement bien décoré alors que l'emballage est généralement absent au NB.

Dernier mauvais point – la bouffe. C'est pas très fort. On mange beaucoup, beaucoup mieux au Québec pour le même prix. J'ai mangé une assiette de poisson mal apprêté avec petits légumes très ordinaire et patate au four réchauffé pour 24$ et ce n'était même pas en table d'hôte! Bon, j'imagine qu'il y a mieux ailleurs, mais après deux jours de cette routine, on s'est payé un bon St-Hubert à Moncton!

Côté linguistique j'ai été agréablement surpris de trouver des francophone un peu partout. Mais, fait surprenant, il n'y a, au NB, que les gens et les routes qui sont bilingues, le reste de l'affichage – tout le reste – est en anglais à quelques rares exceptions près.

Et puis, finalement les canadiens – lire les anglophones – c'est plutôt comme des cousins lointains avec qui on a peu d'affinités et pas vraiment le goût de jaser contrairement aux francophones...

Bar Harbor, Maine (BH)

Bar Harbor est une petite localité très touristique du Maine. Situé à côté du parc national Acadia, la ville a un certain charme même elle ne compte finalement que des boutiques de souvenirs, une poignée de restaurants et autant de magasins de sport.

La ville en tant que tel est correct, la stationnement est gratuit partout – contrairement à St-John où la moindre case de stationnement pour la nuit coûte 12$, soit aussi cher qu'à Québec ville qui compte 10 fois plus d'habitants que St-John, mais c'est le parc qui en vaut vraiment la peine. Bien entretenu et sillonné par une multitude de sentiers le parc Acadia est parfait pour les randonnés pédestre en montagne et avec l'air salin les arbres qui couvre le dessus des montagnes sont très petit ce qui donne toujours d'excellent points de vus.

Côté bouffe, ce n'est guerre mieux qu'au NB, mais on s'est tenu au burger et autres plats typiquement américains – ceux-là ils les font bien.

Seul point négatif, sortir de là et passer par Elsworth – un passage obligé – 1h00 pour faire 30km, tout ça à cause d'une foutue lumière de Wal-Mart... Pour un pays bâtis autour de l'automobile, il y a de grosses lacunes dans la gestion du trafic. Elsworth – trois lumières : non synchronisé!

Comparatif

La vie nocturne m'est apparue plutôt relaxe dans le sud du NB et ça m'a d'ailleurs été confirmé par notre guide de kayak, un acadien du nord du NB. Vous connaissez le dicton anglais « Work hard, party hard ». Hé il m'est apparu que c'était peut-être là un autre des secrets du succès de américains en affaire... Ils font la fête à fond et après ils se donnent à fond au boulot. Au NB et probablement partout ailleurs dans le Canada anglais, ça ne fête pas fort et ça travail tout autant.

Autre point de comparaison, les villages américains m'ont semblé très, très pauvres. La vie rurale semble vraiment désolante au ÉU. Tout est mal entretenu, les terrains privés comme les lieux publiques. Même les routes sont en mauvais état. Leur pendants québécois que l'on croisent juste de l'autre côté de la frontière sont beaucoup plus beaux et vivants – les gens sont fièrent et entretiennent leur terrains...

Bref

Ce fut un beau voyage, trop de route comme d'habitude, mais je suis content d'avoir vu tout ça et puis, les vacances pour moi, ce n'est pas fait pour se reposer.

Je vous en souhaite des bonnes !

.jpm

16:29 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.