Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2008

L'ordre des choses

Je regardais mon voisin hier. Je l'ai vu presque toute la journée. Il était dehors, comme moi et vaquait à ses occupations.

J'observais mon voisins hier. Il est dans la cinquantaine. Il ne travail plus qu'un douzaine d'heures par semaine, un contract avec le gouvernement.

J'entendais mon voisin hier. Il tenait des conversation avec de la famille, d'autre voisin et moi-même. On a parlé de vélo, il en fait beaucoup. Plusieurs milliers de km par été.

...

Sur l'heure du soupé alors que je m'affairais à la préparation du repas et que je commençais à préparer les lunchs tout en pensant au bureau que j'allais devoir réintégré aujourd'hui, je regardais mon voisin, encore en train de jasé – et je me suis dit qu'il avait beaucoup de temps.

Le gens on généralement beaucoup de temps l'âge de la retraite venue. Ils ont le temps de réfléchir le temps de jasé... Malheureusement, ils n'ont plus envie de changer le monde.

Les jeunes qui sont plein d'idées – et d'innocence – pense encore pouvoir changer le monde, mais ils n'ont pas le temps nécessaire pour bien conduire le projet. Trop peu de temps pour vraiment y réfléchir, trop peu de temps pour en parler.

...

C'est l'ordre des choses j'imagine... Ah, si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.

...

Je devrais avoir terminé de payer ma maison au début de la quarantaine, j'espère seulement que j'aurai encore envie de changer le monde rendu là – ou peut-être devrais-je changer d'emploi?

...

Je viens d'avoir un courriel de mon voisin – mon voisin de bureau. Il est sur la côte nord. Il a un problème avec son char à l'huile de patate. Il ne pense pas être là avant demain.

Des fois, je me demande vraiment ce que je fais ici.

.jpm

08:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.