Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2008

Qu'est-ce qu'on va faire de celle-là?

Ça brasse au bureau, pour faire changement! Après avoir engager une ingénieure assée ordinaire – celle-là même qui voulait se prendre une année de depression à nos frais sans être le moins du monde en burnout – on a engager cette semaine sa meilleure amie. Ça promet.

Déjà qu'elles se parlait une bonne demi-heure au téléphone à tous les jours... Mais ça, c'est mineur. Le pire dans cette histoire, c'est que l'administration – somme bien souvent – ne semble pas du tout savoir ou elle s'en va.

Voici le topo : L'entreprise a ouvert un post dans un certain secteur du laboratoire de tests et mesures. Une candidate fort intéressante s'est présenté et nous lui avons offert le poste.

Le problème c'est qu'entre temps on a également déplacer un gars à l'interne pour combler ledit poste. Encore là, ce serait simple si l'administration savait ce qu'elle fait.

Dans les fait on a, à l'interne, beaucoup de talent et l'idée c'est de mettre les bonnes personnes aux bons endroits comme ils disent dans les grands bureau. Mais encore là faut savoir où on s'en va et avoir un plan avant d'engager les gens. Comme ça on évite les situation comme celle que l'on vit présentement, où on a des employés qui arrive et que l'on ne sait pas où placer.

...

Ils sont en réunion depuis midi – et sa discute solide – qu'est-ce qu'on fait exactement avec toutes les taches et tous les talents?

Ils devraient faire au mieux de leurs connaissances, mais généralement ils ne le font pas. La raison est simple, les impératifs administratifs ne correspondent pas à ceux des employés. Et puis, faire au mieux de leurs connaissances ce n'est pas l'idéal car il y a bien des choses qu'ils ne savent pas des employés et de leur travail au jour le jour.

Pas simple donc. Frustrations en vue...

Je vais essayer de rester zen, essayer de me convaincre que dans le fond ce n'est pas grave. Qu'on me demande de faire n'importe quoi, de toute façon c'est la paye qui compte... Non, ce n'est pas mon genre, mais quand la stupidité des administrateurs pousse les employés à ce genre de raisonnement c'est qu'il y a un sérieux problème.

M'enfin on va voir où ça nous mène... restons zen.

.jpm

16:12 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.