Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2008

Dur-dur le marché du travail au Québec ?!

L'institut Fraser adore taper sur le Québec, mais il aime encore plus taper sur le clou de la droite, décrier les syndicats et mettre de l'avant le libéralisme.

Ils ont souvent exagéré par le passer utilisant des chiffres douteux, faisant des extrapolations périlleuses, affirmant leur opinions comme s'il s'agissait de vérités absolues.

Encore une fois aujourd'hui ils nous affirment que le Québec est un des pire endroit pour l'emploi en Amérique du Nord – ils ont déjà et à plusieurs reprises affirmé que le Québec était le territoire le plus pauvre en Amérique du Nord et ils ont totalement tors, mais cette fois-ci, aujourd'hui, dans les conditions actuelles force m'est de constater qu'ils ont raison.

Le Québec – et je n'ai pas les statistiques étasuniennes – fait piètre figure devant le reste du Canada cette année. Passez voir le site de Statistique Canada, vous constaterez qu'alors qu'il s'est crée 227 000 emplois au Canada entre juillet 2007 et juillet 2008, dont 80 000 en Ontario qui a une structure économique semblable à la nôtre, il s'est plutôt perdu 5 300 emplois ici.

Le mois passé sur les 55 200 emplois perdu au Canada, 29 700 se sont perdu au Québec soit près de 54% alors que nous n'avons que 35% de la population active.

...

Évidemment tout ça ne veut pas dire qu'il faut prendre toutes les affirmations de l'institut Fraser pour du cash. Entre autres dans le cas des articles de ce matin on affirme haut et fort que les ÉU connaissent encore des taux de chômage beaucoup plus bas que le Canada.

Cette affirmation est très délicate – sinon totalement fausse – parce que la méthode de calcul du taux de chômage aux États-unis est bien différente de celle du Canada. Là-bas on compte les militaires en exercice, ici on ne les compte pas. Là-bas on calcul à partir de 16 ans alors qu'ici c'est à partir de 15 ans. Aux ÉU, on est chômeur beaucoup moins longtemps qu'au Canada... Notez d'ailleurs qu'à ce chapitre les généreux congé parental que l'on se paye au Québec ajoute bien des gens au chômage alors qu'il ne le sont pas – il y a eu 80 000 naissances au Québec l'an dernier.

M'enfin voilà comme dans bien d'autre choses, tout n'est pas complètement noir ni complètement blanc. Il faut savoir lire les rapport avec un grin de sel et aller voir aux source lorsque c'est possible.

.jpm

11:40 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.