Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2008

Mon avis sur le débat

D'entrée de jeu, je me dois de spécifier que je n'ai pas écouter le débat en totalité. J'ai vu le début et la fin, mais j'ai manqué entre une demi heure et trois quart d'heure répartis un peu partout dans le temps...

Ayant une foule d'autres choses à faire à deux jours de mon départ pour Barcelone, je me suis donc levé à quelques reprises, surtout lorsque Mme. May prenait la parole.

Enfin, bref, je n'ai pas tout vu, mais je vous livre quand même mes impressions sur ce premier débat des chefs.

Mme. May fut un désastre. Toujours à être d'accord avec le précédent interlocuteur tout en tombant ensuite sur Harper. Nous n'avons eu aucune idée neuve ni ne serait-ce qu'une bribe du programme de son parti. Et que dire de son français plus qu'hésitant sinon que tous les anglophones autour de cette table n'ont cessé de dire à quel point le français et les québécois sont important pour eux, mais ont attendu d'être chef d'un parti national avant de l'apprendre.

Monsieur Layton, qui se présentait irrégulièrement comme futur premier ministre du pays n'avait pas plus l'air d'y croire que nous... Sont discours n'était pas mauvais, mais il n'avait pas vraiment de profondeur. Ces rare passages sur son programme laissaient croire qu'il n'y avait pas grand chose derrière l'énoncé initial.

Monsieur Duceppe s'en ait, pour ma part, bien sorti, rien de nouveau là. Il su démonter que la présence du bloc à Ottawa n'était pas inutile, mais n'a que peu présenté son programme se contentant d'appuyer ou pas les initiatives proposé par les autres. Je crois tout de même qu'il a marqué quelques points chez les souverainistes indécis...

S'il y a un gagnant dans ce débat c'est monsieur Dion. Je crois que la prestation de M. Dion a dépassé les attentes. Et, c'est d'ailleurs le seul qui a réussit à bien passer son programme et à avoir une bonne prestance tout au long de l'émission. Son discours était clair et cohérent – on ne peu pas en dire autant de la plupart de ses colistiers.

Et il y a monsieur Harper. Il s'est bien défendu. Il était très posé, peut-être un peu trop. Mais son principale défaut a été de ne pas réussir à nous dire ce qu'il allait faire dans son prochain mandat. Bien sûr il était sur la défensive, mais il aurait pu en parler d'avantage.

...

Sommes toute, j'ai bien aimé ce débat. Le format était intéressant et cette question sur la capacité des adversaires à dire du bien des autres a été fort intéressante surtout d'un point de vue démocratique. Elle nous aura permise de voir que nos politiciens sont capable le moment venu de travailler ensemble...

.jpm

13:33 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.