Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2008

Brèves

Petit retour sur les Hmong du Vietnam dont je parlais dans mon dernier billet... Si vous avez suivi le lien que je donnais dans l'article, vous êtes tomber sur la page wiki consacré aux Hmong. Cette page contient une foule d'information sur ceux-ci.

Cela dit cette information n'est pas entrée par ces dernier sur internet – ils n'y ont pas accès et très peu sinon quelques jeunes qui jases avec les touristes ne parle anglais. D'où viennent ces information? De réfugiés Hmong américain. En effet, ces derniers ont eu par le passé quelques accrochage avec les autorité du Laos où ils sont également basé. Les Hmong opposé au système socialiste du pays après d'âpres confrontations se sont exilé aux ÉU... Ils présentent donc, selon notre prof qui étudie les Hmong de toute la péninsule depuis plusieurs années, des faits erroné sur les Hmong afin de faire pencher l'opinion publique de leur côté. Ce sont donc les premier à affirmer que ce peuple est pauvre et qu'il doit être sauvé par les biens-faits du capitalisme.

Comme de quoi tout ce que l'on retrouve sur le net n'est pas toujours parfaitement objectif.

...

Je n'ai pas écouté le débat, je n'en avait pas envie. Mais je me suis fait raconter le bon mot de Dumont et de son calcul du déficit. M. Dumont aurait demander à M. Charest afin d'avoir une réponse sur le sujet quel était le niveau de la dette nationale en 2007 au Québec (je donne des chiffres sans avoir vérifié) 140 milliards... Quel est la dette aujourd'hui M. Charest? 146 milliards. Ben voilà, aurait répondu M. Dumont, on est dans le trou de 6 milliards, n'importe quel propriétaire de dépanneur sait compter ça.

C'est très parlant et, faut lui reconnaître ça, M. Dumont sais trouver des exemples parlant. Malheureusement ces derniers sont souvent trop simple. Croyez-vous réellement que le système économique est si simple que cela? Si c'était le cas, ce n'est pas un petite crise de liquidité aux États-Unis qui aurait plongé le monde une récession aussi sérieuse. Ben quoi, c'est juste qu'il n'avait pas d'argent sous la main pour payer le compte d'électricité – n'importe quel propriétaire de dépanneur sais comment régler ça! ;-)

...

Pas sitôt élu, M. Harper fait pire que ce que tout ses détracteurs avait peur qu'il fasse. Ce n'est peut-être pas évidant, mais la dernière chose qu'un gouvernement doit faire en temps de crise économique et de récession c'est de faire des coupures. Ça ne fait qu'aggraver la crise, tous les économistes vous le dirons, tous les politiciens vous le dirons, peut-être même que le proprio du dépanneur vous le dira!

Si des entreprises ferment parce que les acheteurs ne sont plus au rendez-vous, ce n'est absolument pas le temps de faire des coupures aux gouvernement et ainsi de faire disparaître les derniers acheteurs qu'il restait! C'est au contraire le temps de profiter du marasme pour lancer de grands travaux à peu de frais faisant d'une pierre deux coup : diminuer le coût de travaux que l'on devait faire de toutes façon et créer de l'emploi et donc de nouveaux acheteurs potentiels qui aideront à maintenir les entreprises en vie!

.jpm

16:41 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.