Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2009

La semaine de relâche pour les non-initiés

Mardi dernier, premier jour d'école, mon gars revient à la maison avec une courte liste de devoir pour cette courte semaine et un petit papier avec coupon à compléter.

« Chers parents » ça commence mal. « Chers parents, cette année la semaine de relâche est du 2 au 6 mars » quoi déjà la semaine de relâche !? « Veuillez noter que le service de garde ne sera ouvert que s'il ya suffisamment d'inscriptions... »

Ah ben oui, on ferme l'école, mais on ne vous offre pas de service. Les profs sont en congé, la terre arrête de tourner. Et si ce n'est pas ouvert on fait quoi? On bouffe une de nos trois grosses semaine de vacances annuelles?

Mais ce n'est pas tout... « Veuillez également noté que si le service de garde est ouvert les services seront offert non pas à 7$ mais bien à 14$ par jour par enfant. »

Quoi? En plus on me charge le double!? C'est quoi cette histoire? Hier c'était une journée pédagogique (on parle du cinq janvier ici – la première phrase disait mardi dernier donc hier c'est lundi dernier – le 5 janvier – faut suivre un peu là) et m'a chargé l'habituel 7$ pourquoi c'est différent durant la semaine de relâche?

...

Hier ma blonde est allé chercher les enfants et elle s'est informé au passage pour la semaine de relâche... La dame au service de garde lui a dit qu'il y avait peu de chance que le service soit ouvert. « Généralement on est fermé. Il n'y a pas suffisamment d'élèves. Les gens préfèrent les envoyer au centre communautaire... C'est juste un peu plus cher et ils ont plus d'activités. »

Nous avons donc vérifié au centre communautaire... 23$ par jours par enfants. Deux cents trente dollars pour la semaine – plus que trois fois plus cher que le service de garde auquel je m'étais attendu. Mais bon ils vont glisser à Tukesbury, ils vont grimper au Roc Gym, ils vont à la cabane à sucre, etc...

230$ c'est pas cher payé pour tout ça, non. De toute façon j'ai les moyens, c'est pas si pire... Mais qu'en est-il de ceux qui n'ont pas les moyens et que, encore une fois, on prend en otage? Ben ils payent, avec de l'argent, avec des vacances ou en se privant d'une part de leur revenu.

Cela dit, a voir la quantité d'activités toutes plus payantes les une que les autres – pour nos marchands d'activités hivernales – je me dis qu'il ne doit pas y avoir que le syndicat des profs qui milite pour la semaine de relâche...

.jpm

Demain, j'essaie de vous sortir, avec beaucoup de retard, mon analyse du palmarès de écoles secondaires 2008.

08:46 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.