Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2009

Les grands discours font les grandes nations

Comme la plupart d’entre vous j’ai entendu / écouté le discours de Barak Obama hier. Comme la plupart d’entre vous j’ai trouvé que c’était un excellent discours. Un discours à la fois sérieux et solennel, mais aussi empreint d’espoir, d’avenir et de rêve.

Monsieur Obama (et celui qui écrit ses discours) a réussit à la fois à donner sa position sur une foule de sujet et à donner une idée de la direction qu’il entendait prendre et faire prendre au pays – il a appelé au peuple à se joindre à lui afin de renouveler / renouer avec le grand rêve américain.

Honnêtement, avoir été américain j’aurai été très fier de mon président, de mon peuple, de ma nation. Être américain, je serai galvanisé par se discours prêt à me retrousser les manches et à travailler d’arrache pied à faire de ce pays la plus grande nation du monde.

Ça nous change des petits discours mal articuler de nos politiciens!



Avant de les oublier, voici quelques phrases que j’ai retenu de son discours.

Nous devons redonner sa place à la science. ; Plutôt étrange… Cette phrase est tirée de la partie de son allocution portant sur l’économie. Mais bon ça laisse rêve.

Ce n’est pas à nous de dire ce qui est bien ou mal. ; Voilà tout un changement de cap. Et plus loin : Nous sommes les amis de tous.

Nous sommes une nation de diverses religions : Chrétiens, mais aussi musulmans, juifs, bouddhistes et non-croyants. ; Impressionnant, très impressionnant, c’est bien la première fois que l’on parle des non-croyants comme un groupe comme les autres, d’une groupe « religieux » à part entière.

Nous avons des devoirs. ; Ça c’est fort.

Notre cupidité et notre déresponsabilisation sont à l’origine de la crise économique. ; Pas exactement, mais c’était l’essence du message.



C’est avec des discours comme ça et avec des politiques et des agissements conséquents qu’un peuple peut marché à l’unisson dans une seule direction. C’est avec des discours comme ça peuple se sent inspirer et qu’il a le goût des défis. C’est avec un discours comme ça qu’un peuple met les efforts pour aller jusqu’au bout de ses rêves.

Bref, ce sont les grands discours qui font les grandes nations. Reste à savoir si ce grand discours suffira…

.jpm

p.s. Hier soir j'ai demandé à mon garçon de huit ans s'il savait qui était le nouveau président des ÉU, il m'a répondu Barack Obama. Je lui ai ensuite demandé s'il connaissait le premier ministre du Canada. Je sais pas à-t-il dit. Et celui du Québec? Sais pas non plus. Est-ce que tu connais un autre politicien, chef d'État ou autre? Oui, Pauline Marois. Et c'est tout? Non, George Bush.

Je vous le dis, les grands discours font les grandes nations - et la propagande (lire publicité abusive) n'y est certes pas étrangère...

13:30 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.