Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2009

Brèves : Coupures en science et M. Sabia – encore

Hier on apprenait que le fédéral allait couper un peu plus de 160 millions de dollars en R&D au Canada! Alors qu'aux ÉU, M. Obama veut redonner sa place à la science car il sait que dans une économie du savoir ceux qui font de la R&D sont ceux qui mène le bal – et d'ailleurs c'est vrai dans tous les type d'économie, ici, on coupe. On coupe le budget de l'observatoire du mont Mégantic, on coupe les vivres aux chercheurs seniors et on ocupe dans tous nos instituts. Riche idée. Le fédéral s'apprête à nous endetter de quelques 40 milliards, mais il ne peut maintenir la R&D à hauteur de 160 millions ( 0.4% de 40 milliards ).

Ah mais c'est vrai, notre ministre de la science et de la technologie Gary Goodyear est un créationniste convaincu. Pourquoi faire de la R&D quand toutes les réponses sont dans la bible! Les sceptique, comme Goodyear l'avait dit lui-même, diront qu'avoir la foi ça ne change rien. Foutaises!

Croire en la création version biblique c'est mettre de côté une foule d'évidences scientifique. C'est donc avoir une plus grande confiance en un livre spécifique écrit il y a deux mille ans que d'avoir confiance en une multitude d'étude sérieuses et récentes! Alors ne me dites pas que ça ne change rien!

C'est drôle je croyais que c'était les américains qui étaient rétrograde et ultra-conservateur. On dirait  qu'ils ne sont plus les seuls.

Notez par ailleurs que la réponse du milieux scientifique canadien n'a pas tardé. Une lettre ouverte signé par plus de 2000 chercheurs a été publié ce matin dans le journal Le Devoir.

...

Monsieur Sabia refuserait tout bonus de la Caisse après sa première année. Une décision que le président du conseil d'administration de la Caisse M. Tessier a qualifié d'altruiste et généreuse.

Regardons les chiffres. M. Sabia a empoché 21 millions de dollars en 2008 dernière année de son passage chez BCE. Il reçoit également une rente de près de 1 000 000 de dollars par ans à vie à titre d'ex PDG de BCE. Je ne sais pas quel est le niveau des bonus offert aux dirigeants de la caisse, mais si on se fie à l'indemnité de départ (c'est lui qui est parti alors je ne vois pas pourquoi on parle d'indemnité!), les bonus se situent autour de 350 000 dollars.

Bien sûr c'est déjà plusieurs, plusieurs fois le salaire moyen des québécois, mais bon ils travaillent tellement plus que nous – non mais c'est une grande responsabilité faire mieux que des pertes de 40 milliards!

Alors, comptons la chose 350 000 / 21 000 000 = 1.7% !! Le généreux M. Sabia se prive donc d'un peu moins de 2% de son revenu de l'an passé en refusant le bonus de la Caisse – quelle grandeur d'âme (sic)! À titre d'exemple, je me prive de près de 6% de mon salaire annuel en prenant un cours par session !! Trois fois plus que M. Sabia ! On devrait presque m'élever un monument ;-)

.jpm

11:09 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.