Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2009

Religion : le problème fondamental

À la question adhéré vous à la théorie de l'évolution? Gary Goodyear a répondu : « Je ne répondrai pas à cette question. Je suis chrétien et je ne crois pas que ce soir approprié de poser une question sur ma religion. » (Source Québec Science mai 2009)

Voilà clairement exprimé par un chrétien le problème fondamental de la religion tel que actualisé par notre État de droit.

La religion et la science sont deux domaines qui s'excluent mutuellement. La religion porte sur les croyances morales, le bien et le mal ou encore la façon de se conduire. Personnellement, je n'ai pas besoin de quelque religion que ce soit pour me dire ce qui est bien ou mal ou encore pour me donner un guide de conduite en société.

La science de son côté traite de la nature, du monde physique. Elle pose des hypothèses, développe des théories et tente par tous les moyens de vérifier ces dernières expérimentalement afin de les valider. La science connaît bien ses limites. Elle ne dira jamais quoi que ce soit sur la moralité d'un geste ou sur la façon d'aborder un inconnu – même si on peu y appliquer des statistiques et un peu de psychologie, la science ne fera pas de prescriptions précises devant être respectées.

De son côté la religion ne connaît pas de limite. Puisque tout est originaire d'un Dieu tout puissant, tout ce qui en sort est pour les croyants – du moins un part d'entre eux – une vérité absolut qu'il est inutile de questionner. La religion peut donc allègrement décréter que la Terre est au centre de l'univers, qu'elle a été formé il y a à peine 6 000 ans et que toutes les créatures qu'elle comporte est le fruit de la Création de Dieu.

Ce qu'il y a de plus insidieux dans tout cela c'est qu'aujourd'hui dans ce bel État de droit que nous nous sommes donné, nous avons permis la liberté de religion et statué que le domaine religieux est personnel et hors d'atteinte de l'État. Ainsi nous avons ouvert la porte à ce genre de commentaire où, prétextant que l'origine de la vie relève de la religion (puisque celle-ci a quelque chose à dire sur le sujet) M. Goodyear, ministre de la science et de la technologie – dois-je le rappeler, peut « éviter » de se prononcer.

Pire encore, si nous laissons ce genre de connerie continuer (i.e. l'ingérence religieuse) nous pourrions très bien nous retrouver avec une foule de principes de droit et de science bafoué par des prétendue vérité religieuses hors d'atteinte et de critique simplement parce qu'elle relève selon certains de leur religion.

Heureusement l'État de droit veille, et ce genre de « débordement » est généralement vite contenu, mais avec un ministre c'est un peu plus difficile...

.jpm

13:37 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.