Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2009

Mariés pour quinze minutes

Le génie humain me fascinera toujours et encore plus celui que des gens pris dans une religion qui, visiblement ne leur plait pas vraiment, développe une foule de stratagèmes pour contourner les règles tout en demeurant « pure ».

Certes, ils me fascinent, mais ils me font aussi peur... L'esprit tortueux qui embrasse une telle contorsion morale pour contourner une règle clair n'est-il pas le même esprit qui ne verra aucun problème à tuer son prochain au nom de la liberté !?

Mais revenons à nos moutons – ou plutôt nos chèvres, ça fera plus local.

Plusieurs auront déjà compris que je parles ici de l'Islam et plus particulièrement de ces mariages que pratiques certains musulmans. En effet, certains « imams » acceptent de marier pour quinze minutes des « amants » afin qu'ils puisse s'adonner au plaisir charnel en toute « légalité » - religieuse et dans certains pays étatique puisqu'ils ont eu la bonne idée (sic) d'enchâsser la religion dans la loi. Notons d'ailleurs au passage qu'il y a même pour quinze minutes le payement d'une dotte... par l'homme.

Ainsi on se retrouve, en accord avec l'Islam, avec des putes légales qui se marient plusieurs fois par jours et de joyeux imams « pimps » qui se payent à même la dotte exigée. Lâchez pas les gars et surtout, continuez de croire que vous êtes parfaits puisque vous suivez les préceptes d'Allah à la lettre.

...

Autre constat intéressant. En faisant des recherches sur le sujet je suis tomber sur un petit extrait du Coran – que je n'ai jamais lu – qui contient un petit bout de phrase laissant entrevoir la nature profonde de ce livre qui rappelons-le a été écrit par Mohammed alors qu'il montait son armée pour marché sur la Mecque.

« And all married women (are forbidden unto you) save those (captives) whom your right hands possess. It is a decree of Allah for you. Lawful unto you are all beyond those mentioned, so that ye seek them with your wealth in honest wedlock, not debauchery. And those of whom ye seek content (by marrying them), give unto them their portions as a duty. And there is no sin for you in what ye do by mutual agreement after the duty (hath been done). »

Avez-vous remarquer que toutes les femmes mariées à un autre sont interdites sauf, évidemment où avions-nous la tête, celle que vous possédé pour les avoir capturées!! Ah oui, Allah est grand – ou du moins aussi grand que tous les autres dans son incommensurable connerie.

.jpm

11:54 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.