Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2009

Je suis occupé, part one

Je suis très occupé ces temps, tant et si bien en fait que je crois en être à mon niveau d'occupation maximal. Vous connaissez la fable du grand bol dans lequel on y met de grosses pierres qui représentes les choses importantes dans notre vie, ensuite on y ajoute de plus petites pierres qui viennent combler les interstices. On termine généralement l'histoire en disant qu'on peut encore y ajouter de l'eau ou du sable afin de comblé tout l'espace disponible.

La fable souligne le fait qu'il faut savoir ce que sont nos pierres et ce qu'est notre sable, mais elle dit aussi qu'il est toujours possible d'en « squeezer » un peu plus dans une journée – hé bien ma cruche est pleine!

Pleine de quoi me direz-vous... Je le sais, je me répète, mais il y a du nouveau un peu plus bas. Et donc pour ceux qui ne savent pas ma vie est pleine de temps en famille, souper, devoirs soccer (que je coach encore – trois soir par semaine cet été plus les tournois), pleine de rénovation, le dégât d'eau n'est pas encore totalement fini et j'ai mon toit de garage à refaire. Pleine de devoir, mon cours de marcoéconomie me demande beaucoup de temps, c'est une session compressé. Et puis, bon, faut bien souffler un peu de temps à autre et prendre le temps de voir des amis.

Enfin, tout ça pour dire que mes soirées sont très occupées et que mon été s'annonce chargé – d'autant plus que j'ai un voyage surprise à planifier, une semaine à San Jose, on ne passe pas à côté de ça! Mais bon ça tombe en plein milieu de la session alors c'est encore plus de travail.

Voilà, bref je suis très occupé et ça me stress. Ça a l'air de rien peut-être comme ça, mais hier, j'ai couru sur l'heure du dîner pour allez me chercher un nouveau NIP à la caisse (carte cloné), puis je suis arrivé à la maison à 17h15, je devais souper, me préparer, suivre mon gars et repartir à 17h40 pour allez chercher mon passeport (de coach) avant la pratique de soccer qui s'est étiré jusqu'à 19h40. De retour à la maison j'ai fini mes devoir pour le chapitre 8 et entamé ma lecture du chapitre 9 tout en changeant un lecteur CD d'ordinateur pour me graver le disque de Beast (acheté sur iTune 8.99$) avant d'aller me coucher vers 21h30 et piquer une jasette à ma blonde.

Cela dit, le point important dans tout ça c'est la pratique de soccer. J'y allais presque de reculons (pas l'impression d,avoir le temps, trop pressé) mais, le temps que j'ai été là, je n'ai pas pensé à mes autres tâches et projets en cours et ça m'a fait le plus grand bien.

La leçon à tirer de tout cela étant donc que parmi les grosses pierres il faut avoir du temps pour se consacrer à une activité qui permet de se vider la tête pendant plus de 30 minutes. D'ailleurs, ce blogue est également, pour moi, un outils d'équilibrage.

.jpm

10:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.