Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2009

Je suis occupé – part two

Hé bien la semaine ne m'a pas fait mentir... Ça a été très chargé.

Mais revenons à nos moutons. Je vous disait mardi que la petite pratique de soccer de mon fils à laquelle je participe activement à titre d'assistant entraîneur m'avait fait le plus grand bien, me permettant de me concentrer sur une seule chose pendant une heure et demi et oubliant du même coup tout le reste.

Je poursuivait en vous disant que je m'étais finalement couché tôt et que j'avais discuté avec ma blonde. Je vais être honnête avec vous, c'est allé un peu plus loin... Pendant la chose, vous en douter bien, je n'ai pensé à rien d'autre. Mais après, alors que nous étions collé dans le lit, mon cerveau s'est remis en marche. Le RMA dont je devait m'occuper, la commande spéciale qui m'attendait le lendemain, mon chapitre 9 que je voulais finir avant mercredi, les faiblesses de l'équipe de soccer, le match de jeudi, la pelouse à tondre, etc, etc.

Mais quel con, quel imbécile! Quand j'ai fini par me rendre compte que j'étais repartis, je me suis traité de tous les noms. J'étais là dans le lit en cuillère avec ma blonde, au chaud et je n'appréciais absolument pas mon moment, non, je pensais à dix milles choses en même temps – toutes des choses auxquelles j'aurais l'occasion de réfléchir plus tard.

Bon c'est probablement le problème principal des intellectuels comme moi, j'aime penser et je fais ça tout le temps, mais bon, faut décrocher. Réfléchir c'est bien, mais apprécier le moment présent c'est encore mieux.

Ainsi donc, je suis fort occupé, c'est vrai, mais ça prend un équilibre et dans cet équilibre il y a un peu de sport – ou autre – pour se changer les idées et vivre le moment présent pour apprécier les efforts déployer dans cette vie chargée.

...

J'ai peut-être l'ai de chialer comme ça, de me plaindre d'être trop occupé... Si c'est vrai que j'ai trouvé récemment que j'en faisait un peu trop, je dois dire que j'aime ça.

.jpm

11:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.