Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2009

Mon beau-père est pauvre

Je suis allé faire un tour dans ma belle-famille en fin de semaine. Nous avons jasé de choses et d'autres et comme souvent, on a fini par parlé politique et j'ai eu droit à une litanie maintes fois entendue...

Mon beau-père dis souvent qu'il est mal payé et qu'il ne gagne pas grand chose. Nouveauté cette fin de semaine, les chiffres sont enfin sortis. Et, comme vous me connaissez j'ai fait quelques petits calculs.

D'abord les chiffres : Mon beau-père dit gagner 17 000$ par an, c'est très peu vous serez d'accord avec moi. C'est en dessous du plancher d'imposition qui se situ autour de 21 000 si ma mémoire est bonne. Et c'est tout juste au dessus du salaire minimum si on travail 35 h/semaine 52 semaines par an.

Mon beau-père affirme également qu'il n'a eu en 22 ans de travail qu'un très maigre 1000$ d'augmentation ce dont on peut douter, mais bon ce sont ses chiffres. Peut-être est-ce plus une impression qu'une réalité. Voyons tout de même ce que l'on peut en tirer en faisant quelques calculs.

D'entrée de jeu, notez que mon beau-père est chauffeur d'autobus scolaire dans un village. Il ne travail donc que 4 heures par jour (4 trajets de 45 minutes plus les attentes) et ne travail pas l'été, à Noël ou dans la semaine de relâche. Il travail donc 41 semaines par année.

Calculons : 17 000 / 20h / semaine / 41 semaines = 20.73$ / heure !! Ah bon, finalement il n'est pas si mal payé que ça. Bon d'accord vous me direz qu'il n'est pas disponible à l'emploi quand il attend entre ses trajets. C'est vrai mais il est chez-lui. C'est un choix de vie et ça ne justifie pas de doubler son salaire.

Voyons voir les hausses de salaire...  Si mon beau-père n'a connu qu'une hausse de 1000$ depuis 1987 (il y a 22 ans) il gagnait à l'époque 16 000. Si on se fie à l'IPC (l'indice des prix à la consommation, ou si vous préféré la valeur du dollar par sa capacité d'achat) qui était de 70.2 en 1987  pour passé à 100 en 2002 (l'année de base) et à 112.7 en 2008 mon beau-père faisait à l'époque l'équivalent de 25 700$ par an !! Soit un salaire horaire de 31$ ! C'est énorme.

Maintenant supposons qu'il se soit trompé un peu et qu'en réalité il ait eu des hausses plus substantielles. La diminution du pouvoir d'achat qu'il a clairement subit l'a probablement induit en erreur, il n'en demeure pas moins qu'il gagnait par le passé un très bon salaire horaire et que aujourd'hui il en fait encore un bon selon les standards établis... 20.73$/h x 40h/semaine x 52 semaines ça fait quand même 43 000$ par an et c'est près de 4$ de l'heure de plus que le salaire horaire médian québécois !

Conclusion? 17 000$ par an c'est peu, c'est vrai, mais ce n'est pas parce que l'on ne gagne pas beaucoup par année que l'on est mal payé ou pauvre et comme pour tout autre chose dans la vie il faut être conscient des choix que l'on a fait et de leur conséquences.

.jpm

14:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.