Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2009

San Jose et la « Bay area » : un survole

Je commencerai mon compte rendu avec un rapide tour des horizons que nous avons visité et continuerai dans les prochains jours avec des commentaires plus spécifiques sur le voyage, la région et d’autres choses que j’ai appris durant ce voyage dont, entre autre, comment les chinois se mettent tranquillement en place pour devenir la prochaine grande puissance mondiale.

Mais commençons par le début : Carmel by the beach ou plus simplement Carmel. Voilà une singulière petite ville à une heure au sud de San Jose. Perché sur une petite colline de sable blanc, cette ville de retraités et d’artistes a un charme indéniable. La ville est très belle, elle a un style architectural particulier et il est possible d’avoir de longues conversations très intéressantes avec les artistes et artisans passionné qui y habite. Si vous êtes dans la région ça vaut vraiment le détour. Par contre il faut se méfier des températures changeante de la région, ça peut être plutôt froid en été.

Monterey est la ville suivante sur la côte si l’on remonte vers San Francisco. Monterey m’a plutôt déçu. Le Cannery Row (sur laquelle est basé le roman du même nom de Steinbeck) est hyper-touristique et donc plutôt artificiel. La vue de la mer et de cette baie qui résiste au brouillard ambiant (celui qui refroidis Carmel) est carrément bloqué par les commerces et la fameuse Cannery row qui a été reconstruite afin de donner une raison au multiple commerce d’y avoir pignon sur rue. L’aquarium est, dit-on partout, fantastique, mais nous ne l’avons pas visité… Un endroit à évité selon moi. Le « 17miles road » qui relie Carmel à Monterey vaut cependant le détour si vous aimé les paysages et/ou les grosses cabanes sur le bord de la mer. On y croise entre autre le fameux Pebble Beach Golf Club.

Santa Cruz était la prochaine sur notre liste. Là c’est le parc d’attractions sur le bord de la mer qui est complètement déphasé. Mais bon, l’entrée est gratuite et pour qui s’intéresse un peu à la culture américaine c’est faire un voyage dans le temps. Ça rappel la fameuse Conney Island de New York et ça permet de croisé « l’Amérique profonde » celle pour qui manger des Pogos, de la Barbe-à-papa et faire quelques tours de manège dans un environnement hyper-clinquant ayant une vue partielle sur la mer représente de belles vacances… Bah, les enfants aiment ça. Et puis, quelques livres de plus quand tu en compte déjà trop c’est pas si grave.

Nous ne sommes pas resté longtemps et avons pris la direction du centre-ville. Rien d’extraordinaire sinon les classique skate shop de mon enfance que j’ai été bien content de voir. Je crois qu’on y mange bien… Santa Cruz donc peut-être pas un arrêt obligatoire, mais si vous êtes un fanatique de planche à roulettes ou de surf ça peut valoir le détour.

Bon, j’arrête pour aujourd’hui. Je vous reviens avec la montagne, San Jose et San Francisco.

.jpm

13:28 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.