Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2009

Transport en commun dans la baie de San Francisco

Dans la baie de San Francisco qui compte près de 7 millions de personnes le transport en commun est roi .. si on ne considère pas la voiture!

Déjà toutes les autoroutes comportent une voie réservé au covoiturage - « car pool ». Au départ, le nombre minium de passagers devait être de trois, ce nombre a été ramené à deux et la voie est généralement très peu fréquenté, même sur les heures de pointe.

Ensuite, il y a San Francisco des métros, des bus électriques, le fameux « cable car » en plus des bus standard qui sillonnent la ville de part en part – le tout accessible avec une seul carte dont le prix semble plus que raisonnable si je me fie au prix exigé pour une semaine. À peu près toute la baie est desservie par des trains léger. San Jose compte plusieurs ligne des trains électriques qui passe à une fréquence largement plus élevée que les trains de banlieue de Montréal.

Et puis, il y a les traversiers, navettes, trains régionaux (BART) et les bus qui dans une bonne partie des rues du centre-ville de San Jose ont droit à une voie réservé en tout temps 24h/24h.



Est-ce que les gens de la baie utilisent tous ces merveilleux transports en commun qui leur coûtent sans doute une fortune? Non. Le stationnement a beau être à 30$/jour au centre-ville de San Francisco, rien n’y fait, les gens y vont quand même en voiture. Pire à San Jose deuxième ville en importance, les trains sont vide, les bus aussi et tout le monde prend tellement sa voiture qu’il n’y a même pas de compagnie de taxi, que quelques indépendants que l’on rejoint sur leur cellulaire personnel!

Santana Row, le nouveau cœur de San Jose compte – pour une rue qui fait à peine 1km, deux mégas stationnements à étages dont le coût est (roulement de tambour) .. zéro. Pas surprenant que le smog s’empare de la baie régulièrement…

Et le pire dans tout ça c’est que les larges autoroutes (à six voies) qui desservent la région ne sont pratiquement jamais bouché. Ça roule super bien dans la baie! Même à San Francisco, pas un embouteillage ou si peu. C’est plus long de traverser les pont à Québec que d’entrer à San Francisco à 9h00 sur semaine!

Bon d’accord, il y a beaucoup, beaucoup de Prius – et j’ai même vu des stationnement avec chargeur pour trois ou quatre modèle de voiture électrique, mais pour chaque Prius ou autre voiture non polluante, il y a 10 SUV et pas des petits Rave4, non des gros Cadillac et autre Acura qui défient l’imagination en terme de volume sur quatre roues…

Bref si les Californiens compte changer le monde en devenant plus verts, ils devrait commencer par leur voitures – pas les changer ou en faire des meilleures, juste les utiliser moins.

.jpm

21:03 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.