Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2009

Live with it

Nous avons croisé beaucoup de gens durant nos randonnées et nous en avons suivi d’autre. Sans nécessairement les écouter parler, j’ai eu l’occasion d’entendre certaines bribes de conversation. Dans l’une d’entre elles, j’ai entendu une dame parler de la façon dont elle est et terminer son explication par un « Live with it » bien senti.

Je connais bien l’expression pour l’avoir entendu à plusieurs reprise, mais cette fois-ci ça m’a fait réfléchir…

Cette expression qui veut dire en gros : je suis comme ça, vis avec, semble avoir gagné en popularité avec les années.

D’une certaine façon on pourrait s’en réjouir, se dire que les gens sont conscient de qui ils sont et qu’ils s’affirment de plus en plus. D’un autre côté on pourrait également dire que cela démontre que l’on devenu tellement individualiste que l’on refuse de travailler sur sois-même.

Pour moi, c’est plutôt la deuxième explication qui est la bonne. S’affirmer, dire qui l’on est par nos actions, ne commande pas ce type de formulation. « Live with it » sert bien plus à dire à l’autre « Non mon comportement n’est exemplaire ou même correct, mais c’est comme ça que je suis, vis avec ou va voir ailleurs. »

J’ai l’impression que l’on est en train de devenir socialement paresseux. « Je prend de la place, je parles fort et cri régulièrement – vis avec! » Ainsi on oubli la politesse, la retenue et toutes sortes d’autres qualités sociales sous prétexte que ce n’est pas notre façon d’être.

Pire encore, j’ai l’impression que le fait traiter tous nos petits travers sociaux comme autant de  maladies vient justifier cette approche. Ainsi plutôt que de faire des efforts pour être plus agréable, on se cache derrière des maladies psychosociales, on affirme haut et fort quel type couillon on est et on dis aux autres de vivre avec.

Tout ceci s’inscrit relativement bien dans la mouvance individualiste qui s’étend partout depuis des années. Cette attitude revancharde, férocement égocentrique semble malheureusement bien répandue chez nos voisins du sud… Espérons qu’elle ne progressera pas trop au Québec.

.jpm

10:02 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.