Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2009

Le voyage

J’ai quitté la maison vers 6h00 vendredi matin. 20 minutes de taxi. 1h30 d’attente à l’aéroport avec en prime une fouille approfondie – j’ai été parmi les chanceux à été sélectionné. Puis c’est l’embarquement, pas très long c’est un petit avion, deux série de trois bancs… 2h30 de vol pour atteindre Chicago. Une fois sur place, il faut passer la douane américaine même pour passer en zone international. 2h30 d’attente. Heureusement, je voyage avec des gars qui se promènent beaucoup – on a eu accès au salon de United Airlines. Un peu de bouffe gratuite c’est toujours bien venu, surtout quand on a faim et vu le vol systématique pratiqué dans les aéroports du monde c’est une bonne économie.

Second embarquement. Là c’est un 747, deux étages, une soixantaine de rangé de bancs au premier : 3-4-3 – une heure d’embarquement. J’avais prévu beaucoup de lecture. Généralement je ne dors presque pas en avion et avec un vol de près de 15h00 vaut mieux en avoir plus que moins. Mais voilà, j’ai été chanceux, j’avais trois banc pour moi tout seul alors j’ai pu m’allonger et dormir. Je me suis endormis au dessus de l’Alaska et me suis réveillé au dessus de la Corée… Quelques cinq heures de sommeil très bien venue et plus que deux-trois heures à tuer.

Puis, enfin, après plus de 20h de déplacement on touche le sol en Chine. Hong Kong est juste à côté – surprise les gars avec qui je voyage veulent bien aller y faire un tour avant de rentrer à l’hôtel.  Le métro s’est imposé de lui-même… 30 minutes et nous étions en ville. Hong Kong est encore aussi incroyable que la première fois où j’y ai mis les pieds. Nous sommes allés prendre une bière dans SoHo… Puis une deuxième et quelques tapas. La journée avait été très longue… Je serais bien rester à Hong Kong, mais bon il fallait rentrer en Chine, il était déjà 9h30. 4h00 à Hong Kong c’est court, mais ça vaut amplement le détour.

De retour à la station de métro, nous apprenons que la douane que l’on comptait franchir ferme dans 15 minutes et il est trop tard pour s’y rendre avant. Solution de rechange du gars au métro : Prenez le bateau en ville vers ShenZhen… Nous devons d’abord prendre un taxi. Après un échange difficile avec le chauffeur nous concluons que ce sera plus rapide et surtout plus simple d’y aller en taxi. 1h00 et quelques 300$ HK plus tard, nous atteignons la douane pour sortir de Hong Kong. (Il faut diviser par sept pour l’avoir en canadien)

Contrôle d’identité, passeport, étampe, c’est la troisième aujourd’hui. Il est 11h00, heure local. Il nous reste encore à faire un petit tour d’autobus entre la douane de Hong Kong et celle de la Chine, 7$ … donc 1$.

Les douanes chinoises se passent aussi bien que les autres… À la sortie par contre on débarque en Chine : Le zoo. Cette douane en Hk et la Chine est très très achalandée. C’est sale, on y croise des faux chauffeurs de taxi qui recrute avant les vrais, au-delà même des limites imposées par la douane. Puis c’est les putes que l’on vous offre sur un menu plastifier, et il y a les mendiants, les fumeurs et les chinois qui s’activent partout pour essayer de vous soutirer quelques billets. Ça grouille de partout, il fait extrêmement chaud et humide et, oui, ça sent mauvais.

Après 10 minutes d’attente et au moins 100 taxis, c’est notre tour. 30 minutes sur les autoroutes à six voies qui sillonnes et nous sommes à l’hôtel. Enregistrement – encore le passeport – clé, un petit tour d’ascenseur, il est minuit et demi, la chambre est magnifique et, après près de 30 heures de déplacement, il ne me reste plus que 5 heures pour dormir…

Je prends une douche – pas un luxe et je me couche. Malheureusement, mon corps croit qu’il est 1h de l’après-midi alors le sommeil vient difficilement…

.jpm

04:41 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.