Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2009

Nouvelles économiques

Cette semaine, nous avons eu droit à une bonne série de nouvelles économiques d'intérêt. Je vous en fais un résumé ici.

Le nombre de sièges sociaux est en chute à Montréal et ce au profit de Calgary, c'est ce que nous révélait Claude Piché dans sont dernier article. C'est clairement une mauvaise nouvelle pour Montréal et pour le Québec. M. Piché n'a pas oser s'avancer sur les éventuelles cause de cette baisse, mais prend le temps d'expliquer le mouvement en détails et les raisons pour lesquelles ceci constitue une bien mauvaise nouvelle... Il va falloir se relever les manche et vite!

Nous apprenions également sous la plume de Gérard Bérubé et par le billet de l'Agence France Presse que bien que les grandes banques aient été sauvé à coup de milliards de dollars, les réformes attendues ne sont toujours pas en place et les dirigeants de ces institutions continuent à se verser des milliards de dollars en prime et bonus. M. Bérubé rapporte, entre autres, que « les 23 plus importantes institutions financières américaines verseront 140 milliards en bonus cette année » alors qu'elles ont touché plus de 700 milliards de dollars du public lors de l'opération de sauvetage l'an dernier! Pure insolence en effet. Reste plus qu'à espérer que la reprise soit très longue, sinon les réformes ne se feront jamais.

Également sous la plume de M. Bérubé, nous apprenons que les dirigeants gagnent toujours plus et que l'oligarchie planétaire des richissimes continue de progresser allégrement. Ainsi, les salaires des hauts dirigeants d'entreprises cotés en bourse est passé de 24 fois le salaire moyen d'un travailleur en 1996 (ce qui était déjà indécent) à 115 fois ce salaire en 2007 (les adjectifs me manque). Aux États-Unis, c'est encore pire le multiple est passé de 40 en 1996 à 411 en 2007. Vous imaginez un peu? Le salaire moyen au Canada était de 42 796$ par an en 2008 ce qui veux dire que le salaire moyen des hauts dirigeants s'établissait à 4 921 540$ par an !!!

Dernier point d'intérêt, pour nous qui aimons bien se comparer aux ontariens. Le gouvernement de nos voisins prévoit un déficit de 24,7 milliards de dollars cette année. Ça représente 0.005% du PIB. Au Québec on prévoit un déficit de 3,9 milliards de dollars, ce qui représente 0.001% du PIB. Je n'ai malheureusement pas le budget ontarien, mais bon ça permet de comprendre que le Québec se sortira mieux de la crise et que notre économie diversifié et donc les efforts mis à la diversifié sont aujourd'hui récompensé. Reste que l'on perd quand même des sièges sociaux...

.jpm

11:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.