Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2009

Que le Seigneur soit avec vous

Je suis allé rendre visite à ma grand-mère cette fin de semaine. Elle est dans un foyer pour personnes âgés à mobilité réduite et ayant besoin de soins. Ma grand-mère va avoir 96 ans cette année, elle n’a plus de mémoire à court terme, commence à être dur d’oreille, mais elle est toujours contente de me voir, moi et ma petite famille.

Lorsque nous sommes arrivé dimanche, il y avait un prêtre dans sa chambre en train de la faire communier. Il faisait son petit discours sur « Notre Seigneur », le fait qu’il était là, qu’il la gardait et qui lui envoyait du bonheur et, tiens, pourquoi pas, de la visite.

« Omer est toujours là avec nous, fit-il. Vous connaissez Omer? » Bien sûr fis-je.

Omer c’était le frère de ma grand-mère celui qui, dans la famille s’était consacré à la prêtrise. Ça en prenait un par famille à l’époque, ça assurait le salut de la famille et une certaine entré à l’Église qui pendant longtemps à jouer le rôle du gouvernement dans bien des sphères, notamment en santé et en éducation…

Mes enfants on regardé la scène éberlués. Ma fille de sept ans a même esquissé un petit c’est qui ça le Seigneur? « C’est Jésus, lui a répondu ma blonde. »

La visite du prêtre s’est évidemment terminé sur un Dieu vous bénisse bien senti.



La scène était étrange, surréaliste en quelques sortes. Trois générations, trois compréhension de ce moment. Pour ma grand-mère, c’est la norme. Dieu est là, le prêtre son véhicule. La communion est un acte normal de la vie et tout ce que disait le prêtre faisait du sens. Pour moi, c’est une vieillerie. Je ne crois pas en Dieu, ni même en la religion (en tant que nécessité), mais je savais ce qui se passait. J’étais à même de comprendre le rituel et de porter un jugement dessus. Pour l’avoir déjà vu et vécu, même si pour moi le charabia du prêtre, entre autres, sur la présence de l’oncle Omer, n’est que croyance futile, ce qui se passait avait un certain sens j’étais à même de l’interprété alors que pour mes enfants c’était totalement absurde.

Pour eux qui ne sont pas baptisé, qui ne sont jamais allé à la messe et qui n’ont qu’une connaissance théorique et rudimentaire de la religion, le gars en grande robe blanche qui tient un coupe en or avec l’autre morceau des retailles d’ostie et qui raconte que Omer est là avec nous et que c’est le Seigneur tout amour qui rend ma grand-mère heureuse (ce dont même un enfants de sept ans peu douter a sa simple vue) et qui amène la visite, est tout simplement un personnage imaginaire, pas plus réel que les personnage de Cornemuse.

Ils ont bien compris qu’il se passait quelque chose, quelque chose que leur parent on respecté. Nous sommes rester en retrait, dans l’entré tout le temps de la « cérémonie ». Mais à aucun moment cela n’a pu faire de sens pour eux et probablement que c’est ce qu’ils en ont conclu.

Pour compléter la scène il aurait fallu que mon père y soit, mais je peux dire sans avoir peur de me tromper de beaucoup qu’il aurait probablement eu une position qui se situait entre le mienne et celle de ma grand-mère – disons agnostique.



Est-ce que je suis content d’en être là avec mes enfants? Je crois que oui. Moins il y aura de croyants mieux l’humanité s’en portera… Je crois simplement que c’est l’évolution qui est en marche. L’Homme n’a pas besoin de Dieux, il doit simplement croire en lui et en l’humanité - quoi que je suis convaincu que pour certains, c’est tout simplement ça croire en Dieu…

.jpm

12:14 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je crois que l'histoire ne vous donne pas raison. Les gens peuvent délaisser une religion, mais l'homme est un être religieux. Il en inventera une autre. Même le régime communiste de l'URSS avec son athéisme officiel était incapable de supprimer complètement la religion.

Il faut dire que l'Église ne s'aide pas. Elle ne fait pas de grosses efforts pour aller chercher des fidèles.

Écrit par : SUZANNE | 07/11/2009

Nous avons un voisin, surnommé Nostradamou, qui écrit sur notre blog de voyous et donne sa version de Dieu : ce ne serait que le vaste, insondable et si difficile à capter subconscient , qui sait tout, voit tout. Ce subconscient qui ne connait ni le temps ni l'espace et a selon le physicien Régis Dutheil son monde "superlumineux" (d'une vitesse supérieure à celle de la lumière)

Pas bête cette théorie !

Écrit par : les RG pas ripoux | 07/01/2010

Les commentaires sont fermés.