Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2009

Le stagiaire tunésien

Depuis le début de la rentrée scolaire, nous avons un stagiaire tunésien au bureau. Le gars est musulman pratiquant...

Je n'étais pas là lors de son arrivé officielle au bureau, c'était un lundi matin et j'avais cours à l'université, je suis donc passé lui serré la main en arrivant au début de l'après-midi. Suite à ma rencontre, j'ai croisé un collègue dans le lab, je ne sais plus trop qui et je lui ai dit, comme ça, « Il a l'air sympathique le nouveau ». Mon collègue a alors eu une drôle de réaction, un peu sur la défensive, je ne sais pas s'il niaisait, mais il avait l'air sérieux : « Ben à quoi est-ce que tut t'attendais ?»

« À rien de spécial, ai-je répondu. » Et en effet je ne m'attendais à rien de spécial sinon un gars vaguement basané... Mais visiblement mon collègue, lui, semblait conclure que si je soulignait qu'il avait l'air sympathique, c'est que au départ j'avais l'impression qu'il n'allait pas l'être ou je ne sais quoi d'autre.

...

Quel que jours plus tard, j'ai croisé le stagiaire de nouveau. Cette fois il était dans la cuisine, visiblement pas dans la meilleure des formes. Je lui demande s'il va bien et il me répond qu'il a un peu mal à la tête. C'était en plain ramadan.

J'aurais pu lui dire, à la blague pour que ça passe mieux, que s'il ne se privait pas de manger qu'il aurait peut-être moins mal à la tête et qu'il serait en plus grande forme, mais je me suis abstenu. Un, je ne le croisais que pour la seconde fois et deux, la droiture politique actuelle veut que l'on questionne pas les choix religieux des gens.

...

Il y a une semaine, alors que je jasais avec le stagiaire et que nous parlions du iPhone et d'application de livre numérique, il m'a sortie le sien pour me montrer une application vraiment bien faite qui lui permet de lire le Coran sur son téléphone, se faisant, il a senti le besoin de me dire que ce qu'il me montrait c'était leur Bible à eux.

Évidemment sur le coup j'ai été un peu déçu qu'il puisse croire que je soit ignare à ce point, mais bon, j'imagine que c'est une question d'habitude...

...

Alors voilà, notre stagiaire est un bien bon gars, facile d'approche, toujours prêt à jaser de choses et d'autres et à donner un coup de main, mais voilà il semble qu'aujourd'hui dès que l'on parle de religion tout le monde marche sur des oeufs et même moi qui prône le militantisme athée, je me retiens...

...

Dans un ordre d'idée similaire, mon père m'a parlé de façon très élogieuse du film La Journée de la Jupe. Y paraît que c'est à voir absolument avant que toutes ces petites tension inter-raciales, inter-religieuses et autres nous ronge complètement de l'intérieur.

.jpm

16:56 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.