Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2009

Brèves : Québec Inc., Dieu et La révoltion grise

La nouvelle est quelque peu passé inaperçu. M. Sabia et les gestionnaires de la Caisse de dépôts et placements du Québec a l'intention de redonner un peu de vigueur au Québec Inc. qui depuis quelques années se portait de mal en pis. C'est à mon sens une excellente nouvelle puisque la souveraineté économique est un des éléments les plus important pour la prospérité du Québec. C'est bien simple, si les entreprises ne nous appartienennt pas, nous auront beau être les meilleurs, le plus créatifs, les plus productifs, les profits vont tout simplement aller ailleurs.

...

J'ai reçu un petit commentaire de Méli à propos de mon billet La mort est une disparission, le voici : "Dieu est bien vivant cher ami que tu le crois ou non".

J'ai été tenté par toutes sortes de réponses, mais finalement je me suis branché sur la plus simple - oula plus difficile : Pourquoi ? Pourquoi, Méli, croie-tu que Dieu est là bien vivant?

Parce que dans mon monde physique, il n'y est pas. Je n'ai pas besoin de Dieu pour expliquer la vie, l'univers, la beauté ou l'amour. Je n'ai d'ailleurs pas plus besoin de Lui pour expliquer, la justice, les injustices ou les inégalitées alors, je me demande pourquoi certains en ont besoin...

...

Le golfe Persique est en train de vivre les premiers moment de ce qui pourrait bien être une très grande révolution - celle de la matière grise .. des femmes! En effet les universités de toute la région sont remplient de femmes. Des femmes qui performent mieux que les hommes et qui sortent en masse des universités...

Je ne crois pas que cela soit concerté, mais une masse de jeunes femmes bien éduqué et un tant soit peu revendicatrices pourrait bien faire changer le cours de l'Histoire, comme ce fut le cas par le passé sous d'autres cieux. On ne peut que leur souhaiter!

.jpm

12:46 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.