Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2010

Une brèche dans un État laïque

Ainsi le gouvernement Charest a décidé d'accommoder les écoles juives orthodoxes en modifiant la loi pour leur permettre d'ouvrir leurs écoles la fin de semaine.

L'accommodement est-il raisonnable? Si par là on entend est-il raisonnable de permettre aux juifs d'aller à l'école le samedi, pas de problème. Si par contre on considère cette modification de la loi pour accommoder une poignée de citoyens, il y a déjà l'aube d'un problème. On aurait très bien pu faire un amendement ou trouver un autre terrain d'entente. Mais on a choisi de modifier la loi.

Maintenant il faux bien comprendre ce qui est à la base de cette modification. Les jeunes juifs n'aurait-il pas pu lire la Thora le samedi plutôt que de faire de la géographie? Pourquoi doit-on absolument étendre la semaine scolaire quand, dans les faits, les écoles juives manque de temps parce qu'elles ont choisies de faire de l'enseignement religieux à tous les jours? Mais c'est parce que c'est comme ça, la loi  juive, la loi de la Thora, la loi de Dieu...

Et c'est là que le bât blesse. Avec ce changement à la loi on crée une brèche dans l'État laïque. On fait passer la loi de Dieu devant celle des hommes. Car c'est là la définition même de l'État laïque, les lois appliqués sont celles des hommes pas celles déduites d'un bouquin vieux de 2000 ans par des exégètes qui croient dure comme fer que ce livre est l'œuvre de Dieu.

En ce sens cette décision prise par le gouvernement Charest est extrêmement grave parce qu'elle ouvre la voie à l'application au Québec, dans certaines circonstances et pour certains groupes, de la « loi de Dieu » et ceci dans le cadre de la loi, contrairement à tous les accommodements raisonnables ou pas qui sont généralement fait de gré à gré.

Donc, voilà, je suis tout à fait contre cet « accommodement » pour les raisons cité ci-haut et si les juifs orthodoxe veulent passer 4 heures par jours à lire la Bible pas de problème, mais qu'ils le fassent le soir ou au service de garde, que je sache l'école finit entre 15h00 et 16h00 au Québec, ça laisse un peu de temps avant le souper et, comme pour la géographie ou l'histoire, s'ils prennent du retard sur leur « programme » ils n'auront qu'à en lire un plus l'été.

.jpm

08:56 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.