Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Grèce et Parité

Si vous avez suivi l’actualité économique un tant soit peu, vous savez que la Grèce se trouve présentement en grande difficulté financière. Une difficulté financière si importante qu’elle a dû adopter des mesures d’austérités importantes (hausses marquées d’impôts, de taxes et de tarifs) et qu’elle devra fort probablement faire des emprunts internationaux aux autres membres de la zone Euro (ce qui ne les réjouis guère) ou au FMI…

Qu’est-ce qui est à l’origine de tous ces problèmes et des éclaboussements de la zone Euro? Mauvaise gestion, déficit incontrôlé, crise économique? Oui, il y a sans doute un peu des tout ça, mais il y a surtout ce tour de passe-passe que la Grèce a accepté de faire sous les conseil et par l’entremise de Goldman Sachs… En effet, il semble qu’il soit de bon ton depuis plusieurs années pour les grandes banques d’affaire tel que Goldman Sachs et autres JP Morgan, de faire des « credit swap » et autres tours de passe-passe avec l’argent des pays plutôt que celui des grandes entreprises.

Je ne sais pas quand tout ça a commencer, mais il est clair que si ces grandes banques se mettent à jouer (en tout impunité en plus) avec l’argent des États, se graissant la patte au passage et générant le chaos économique comme nous le voyons présentement il est plus qu’urgent que nous mettions fin à leurs activités. Il est absolument impensable que l’économie d’une nation se retrouve entre les mains de ces capitalistes sans scrupules aucun. D’ailleurs se sombre épisode n’est pas sans rappeler celui de notre Caisse de dépôts et placement.



La parité entre le dollar américain et le dollar canadien a pratiquement été atteinte la semaine dernière et la plupart des analystes prévoient que nous seront à parité et au dessus pour un bon bout de temps. Et, ils ont raison.

L’information avait déjà filtré vers la fin 2009. Les États-Unis avaient semble-t-il laissé entendre qu’ils allaient probablement travailler à dévaluer leur monnaie afin d’alléger la dette monstrueuse (12 673 milliards de dollars de dette, 14 424 milliards de dollars : PIB) qu’ils ont accumulé ces dernières années. Je ne sais pas exactement comment ils ont procédé, mais c’est généralement relativement simple à faire.

Ainsi, les États-Unis comme leur grandes banques se permettent de jouer avec l’équilibre économique du monde à des fins proprement égocentriques. Et pendant ce temps-là nous regardons le train passer… Ça doit être ça une hégémonie moderne. Espérons que l’Europe et la Chine sauront réagir et forcer les Américains à cesser d’agir en roi et maître du monde.

.jpm

16:45 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.