Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2010

Élémentaire mon cher Watson

Je suis tombé sur un article tout à fait fascinant la semaine dernière. Je ne sais pas si vous vous rappeler les fameuses parties d’échecs opposant Gary Kasparov et Deep Blue le superordinateur de IBM. La première a eu lieu en 1997, puis il y en a eu une autre série de partie contre Deep Fritz en 2006. Cette fois c’était Vladimir Kramnik qui jouait pour l’humanité, cette fois encore l’Homme a perdu.

Chez IBM, ces victoires étaient intéressantes, mais sans plus. Faire un superordinateur qui sait jouer aux échecs ce n’est pas très utile dans le vrai monde. C’est pourquoi, fort de ces succès, ils ont décidé de s’attaquer à quelque chose de plus sérieux – un ordinateur capable de répondre à des questions précises. Est alors né le projet Watson.

Le but ludique – mais tout de même très sérieux – de se projet était de développer un ordinateur capable de jouer à Jeopardy – et de gagner!

L’article, dont je vous propose la lecture retrace le développement du programme, développe sur une partie de son fonctionnement, de ses forces et de ses faiblesses et de sont passage de joueur médiocre à joueur étoile de Jeopardy. On y apprend plusieurs choses intéressantes sur l’intelligence artificielle d’aujourd’hui et sur les éventuelles applications commerciales d’un tel ordinateur – parce que cette fois-ci il y en a.

Seul oublie de l’auteur : Le test de Turing. La capacité de cet ordinateur de décoder les questions subtiles, souvent posées sous forme de jeu de mot, de Jeopardy laisse croire qu’il pourrait éventuellement passer le test de Turing. Bien sur aujourd’hui il est conçu pour répondre à des questions de culture générale, le passage à la discussion pure et simple n’est clairement pas évident, mais on n’en a jamais été si près… Le prochain défit de IBM sera peut-être de développer un ordinateur capable de se faire passer pour un invité à Oprah.

Et si vous n'avez pas le temps de lire l'article, passez au moins voir le petit vidéo de présentation... Ces trois petites minutes vous feront voir le futur et comprendre ma fascination pour cette machine.



Je suis passé à deux cheveux de changer de sujet ce matin. Ce jugement en faveur du Loyola High School lui permettant de donner des cours d’ECR orienté vers le christianisme et non pas neutre qui il devrait l’être. Je suis passé à deux cheveux donc, de ma lancer dans une longue tirade pour dénoncer encore une fois ces jugements ridicules et cette utilisation abusive de la liberté de religion…

Je me permettrai une seule question simplement pour marquer le coup avec une nouveauté. La foi étant, selon les croyants, inébranlable, voulez-vous bien me dire de quoi ils ont peur? Un cours ou toutes les religions sont présenté sur un pied d’égalité de devrait en rien ébranler un foi bien entretenue à la maison!

.jpm

11:19 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.