Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2010

Harper, le recensement et Sun News

M. Harper vient de changer les règles du recensement canadien. Une décision qui, le croyait-il allait être passé sous silence, mais la grogne monte. En effet, cette décision de ne plus rendre le questionnaire long obligatoire, rend à peu près caduque le recensement. Beaucoup de données vont être perdu et la représentativité nécessaire à l’élaboration des données sociodémographique et socioéconomiques sera sérieusement amputée.

Donc en plus de coûter plus cher – Harper remplace l’obligation de répondre par l’envoi de 2 millions et demi de questionnaires supplémentaires – le recensement va nous privé des informations nécessaire à l’élaboration de bonnes mesures socioéconomiques.



J’ai continué de lire les commentaires autour de la prochaine mise en onde de Sun News, cette station de nouvelles continues qui loge officiellement à droite. Si certaines personnes applaudissent sa venue, beaucoup la critique soulignant avec raison que la gauche n’a pas les moyens de se payer une telle station et que la représentativité des points de vue très mesurée durant les élections est loin d’être respecté le reste du temps.

D’un autre côté beaucoup affirment que Radio-Canada, la CBC autant que la SRC, penchent globalement à gauche, comme parait-il beaucoup d’autres journaliste tant au Canada anglais qu’au Québec. Peut-être ne l’ai-je pas remarqué parce que je campe plus à gauche qu’à droite…

Cela dit, je me questionne quand même. On ne pourra plus mesurer correctement l’écart entre les riches et les pauvres alors il sera difficile d’élaborer les politiques sociales, mais est-ce que la couverture de cette grogne contre les changements apportés au recensement fait nécessairement pencher Radio-Canada à gauche? Les différents gouvernements canadiens sont plutôt à droite depuis nombre d’années et donc la majorité des critiques sont à gauche – ce n’est que simple logique, est-ce que cela fait de tous les journalistes des gens de gauche?

On m’opposera peut-être que l’on ne critique que très rarement les syndicats. C’est vrai. Dans une certaine mesure il mériterait d’être plus critiqué, mais les syndicats ne font pas les lois. Et puis, lors de la dernière crise syndicale, celle d’Olymel, tous les médias avaient vertement critiqué le syndicat et les conditions de travail hors norme des travailleurs d’usine, d’ailleurs, n’est-ce pas le cas à chaque fois? On ne se gène pas pour publier les conditions de travail de certains syndiqués quand les conflits apparaissent.



Bref, les médias penchent-ils à gauche, penchent-ils à droite? J’ai l’impression que ça  dépend beaucoup du point de vue et de l’allégeance. Reste que M. Harper avec toutes ces petites mesures et décisions prises en catimini est clairement en train de gruger le système démocratique canadien.

.jpm

11:44 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.