Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2010

Léger et Bernier

Aujourd’hui, je voulais vous parler de choses légères. Des petites nouvelles intéressantes que j’avais croisé sur le net et dans les kiosques à journaux. Je voulais vous parler de ce blog Rue89 qui est maintenant devenu un vrai magazine papier que l’on peut acheter. Une nouvelle tendance paraît-il. D’ailleurs contrairement à ce que l’on pourrait croire les magazine sont loin d’être en voie d’extinction, il s’en publie toujours plus!

Parlant de magazine, les Éditions de la Courte-Échelle on fait paraître un faux magazine ce mois-ci. Appeler Nunuche, le magazine se moque des revues de mode à la con, qui nous farcissent le crâne avec les nouvelles tendances, les religions des stars et autres, le tout sur un ton de dérision totale – Les oreilles c’est out!

Et puis il y avait cette annonce d’une première usine de nanocellulose cristalline. Un produit faite totalement recyclable faite à base de bois et dont la première usine de production sera construite au Québec!

Mais bon, je ne suis pas capable de me sortir le très lourd Maxime Bernier de la tête – quel con!

Monsieur donne des conférences cet été et, non seulement il continu d’affirmer qu’il faut abolire les impôts pour les entreprises (j’en avais parlé il y a quelques semaines), mais en plus il vient de rejoindre le club des plus cons en affirmant que «… l'inflation est une taxe déguisée. Avec le même montant dans nos poches, on ne peut pas acquérir les mêmes biens qu'avant : c'est une perte du pouvoir d'achat. Mon gouvernement devrait signer une entente en ayant comme cible 0 %. » (Source Cyberpresse)

Si jamais vous le croisez, demandez lui pourquoi il s’arrête en si bon chemin? Pourquoi ne demande-t-il pas à son gouvernement de viser une inflation de –2% comme ça les prix baisseraient et notre pouvoir d’achat augmenterait! Câlice d’ostie d’imbécile!

Mais faire de la désinformation économique n’est pas suffisant pour M. Bernier, il s’attaque maintenant au fameux recensement en affirmant que ceux qui son caractère intrusif ne savent pas de quoi ils parlent! Mais attendez, ce n’est pas la meilleure…

Voici ce qu’il a dit à propos de l’utilité du questionnaire : « Si certains groupes de pression veulent des données sur les Canadiens, ils peuvent le faire. Ils peuvent payer et le faire. Mais nous ne sommes pas au gouvernement pour faire plaisir aux groupes de pression. Nous sommes là pour la majorité silencieuse. » (Source LeDevoir)

Hé bien nous voilà renseigné! Pour M. Bernier, le questionnaire long est une arme dont se servent les groupes de pression – ce qui est la raison réelle derrière son abolition. Pire encore M. Bernier qui « est là pour la majorité silencieuse » ne se rend même pas compte que le questionnaire long sert justement à faire parler ladite majorité silencieuse…

Quoi que c’est parfait pour les Conservateur, être là pour la majorité silencieuse, ils vont pouvoir faire ce qu’ils veulent personne ne va rouspéter!

.jpm

p.s. Pour ceux que ça intéresse il y a une pétition demandant au gouvernement de conserver le questionnaire long.

10:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.