Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2010

Les jeunes politiciens

Je regardais il y a deux semaines une entrevue au Francs Tireurs avec de jeunes politiciens. Vous savez, ceux qui font partis des jeunes libéraux ou des jeunes péquistes.

L’entrevue portait sur leurs idées et leurs partis respectifs certes mais aussi sur leur utilité réelle. C’est-à-dire l’utilité qu’ils ont non pas pour leur future carrière, mais bien pour leurs partis respectifs.

La réponse m’a surprise. Dans les deux principaux partis politique du Québec, le chef de l’aile jeunesse s’assoie au moins une fois par semaine avec le chef du grand parti. Mieux il assiste même régulièrement aux cocus et autres tables de travail.

Mais qu’en est-il de leurs propositions. Sont-elles utiles? Sont-elles trop idéologiques, trop déconnecté de la réalité citoyenne ou politique?

On en a une réponse fort intéressante aujourd’hui. Je ne dis pas que c’est toujours comme ça, mais cette fois-ci la proposition est excellente et fait la preuve que les jeunes sont parfois beaucoup plus perspicaces que le gouvernement en place…

Quoi que le gouvernement Charest fait peut-être simplement le dur d’oreille. Qu’importe, ça démontre au moins que les jeunes libéraux n’ont pas l’intention de suivre les traces de leurs prédécesseurs.

Quelle est donc cette proposition si intéressante? Obliger les députés à répondre aux questions posées lors de la période de question! Comment? En fournissant les questions 12 heures à l’avance et en les sanctionnant si il élude la question! Passez lire le fort intéressant commentaire (on y apprend des détails croustillants) de Jean-François Lisée sur son blogue.

.jpm

11:47 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.