Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2010

Gauche Droite : le combat se fait dans l’ombre

J’ai affirmé à quelques reprises que le combat gauche/droite était dans une certaine mesure dépassé parce que tout ce passe dans le centre, mais il n’en demeure pas moins que les idéologies sont là et que les deux camps se livrent une bataille à finir.

Cela dit, cette bataille ne se fait pas sur la place publique, elle n’a pas lieu dans les journaux et le bon citoyen n’y voit rien sauf quand il est trop tard – surtout quand il s’agit d’avancé de la droite.

Il y a quelques semaines tout le monde s’est mis à parler de cette dépense de 700 millions que le gouvernement projetait de faire pour remplacer les panneaux de circulation. Certains journalistes on relevé le fait que la fabrication de panneaux avait récemment été laissé au privé… En effet, avant c’était une entreprise gouvernementale qui produisait lesdits panneaux. Cette entreprise était parmi les plus efficace dans le domaine et pas juste au Québec, mais dans le monde. La boîte faisait des panneaux pour plusieurs autres États! Mais nous l’avons fermé pour laisser la place au privé – parce que le gouvernement à pas d’affaire à faire des panneaux. Ah non et pourquoi pas s’il a une expertise et qu’il réussit à être le meilleur?

Pourquoi ne pas avoir demandé des soumissions aux autres plutôt que de fermer l’entreprise? Parce qu’il ne réussissait pas à avoir de contrat, hé bien tant pis c’est ça la loi du marché! Mais c’est drôle, on ne l’applique qu’au privé, quand il s’agit d’une entreprise publique ça ne compte pas!



Ces jours-ci c’est le ministère du revenu que le gouvernement Charest veut privatiser! Pas sûr que ce soit une bonne idée, vraiment pas sûr. Mais jouons le jeu. S’il voulait vraiment rendre le tout plus efficace il mettrait le ministère en compétition avec d’autres entreprises pouvant rendre le même service or ce n’est pas ce qu’il fait. Notre gouvernement pense transformer le ministère du revenu en agence. Il remplace un monopole d’État par un monopole privé – créant du fait même le plus gros sous-traitant du gouvernement. Un sous-traitant avec un conseil d’administration composé de gros joueurs du privé et n’ayant que peu de compte à rendre au gouvernement.



Donc la guerre idéologique existe belle et bien et elle se déroule dans l’ombre. Mais il y a pire. On le constate aisément, les chantres de la privatisation ne veulent pas de saine compétition de libre marché, ils veulent simplement une déréglementation qui va être payante pour eux!

.jpm

11:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.