Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2010

Brèves : Décrochage, Coran et RLQ

On apprenait hier que le programme du gouvernement pour contrer le décrochage scolaire, programme qui a coût plus de 300 millions de dollars sur huit ans, n’a pas donnée les résultats escomptés. Pire, selon les derniers sondages il n’a rien donnée du tout.

Vous savez, il n’y a pas de solution miracle et je n’en ai pas moi non plus, mais il y a certaines écoles au Québec qui ont fait des gains significatif et ce depuis des années. Mais le problème c’est que nos grands penseurs de l’éducation dans leur tour d’ivoire sur la colline parlementaire croient eux avoir les solutions et ils ne prennent pas le temps d’aller voir et comprendre les fondements les succès de petits profs et des petites écoles, ce serait trop simple…



Vous en avez probablement entendu parler : Il y a un groupe de chrétiens fanatiques en Floride qui veut brûler une centaine d’exemplaire du Coran.

Le geste est condamné de toutes parts tant dans le monde musulman que dans le monde chrétien et laïc. Je suis bien d’accord que ce geste peut être perçu comme un geste de provocation. Je suis aussi d’accord avec le fait que ce n’est pas là une façon de montrer son désaccord théologique avec d’autres croyants.

Cela dit, j’ai quand même un problème avec toute cette condamnation et je l’exprime par une question : Croyez-vous que la réponse du monde musulman à cet acte certes condamnable, mais pas si grave en soi, soit raisonnable – genre brûler une centaine de bible, ou croyez-vous plutôt que la réponse sera démesurée ?



Un nouveau groupe politique vient de voir le jour. Le Réseau Liberté-Québec (RLQ) n’a pas encore tenu sa première rencontre qu’il fait déjà couler beaucoup d’encre.

J’avoue avoir déjà passé plusieurs heures à lires des textes sur et autour du groupe. J’essais de me faire une idée de ce qu’ils cherche de ce qu’ils défendent. Oui c’est un groupe de droite, plus à droite que les Conservateurs (au niveau fiscal), mais j’ai encore de la difficulté à les saisir… J’y reviendrai sous peu, mais en attendant je vous propose trois lectures sur le sujet. Une première en parallèle sur les tireurs de ficelles derrière le Tea Party auquel certains comparent le RLQ. Une seconde qui décris le RLQ, c’est le texte de Radio-Canada et une dernière, un texte du Devoir sur l’appuis relatif de la droite québécoise à ce nouveau groupe. Bonne lecture!

.jpm

10:49 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.