Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Responsabilité sociale

Comme plusieurs d’entre vous j’ai été bien déçu par l’annonce de Joseph Facal de ne pas se joindre au mouvement de François Legault. Comme bien d’autres, je voyais dans ce tandem posé et lucide, la voix de la raison celle du compromis réfléchis, celle des propositions intelligente, des choix éclairés et, pour une fois clairement expliqué. Comme bien d’autres, je crois, je projetais sur cette matrice de parti qui n’existe pas ce que j’aurais voulu qu’il advienne…

M. Legault a répondu à M. Facal et à ceux qui se posaient des questions sur son mouvement, un mouvement que tous avait tôt fait de lier avec le centre-droit qu’il le positionnait plutôt du côté de la gauche efficace – une appellation qui rejoint Jean-François Lisée qui jusqu’ici n’avait pas été lié au projet. M. Lisée n’a d’ailleurs aucunement laissé entendre qu’il discutait avec M. Legault…

Vous allez peut-être me trouver trop exigent ou juste d’un idéalisme enfantin, mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’en quelque part ces gars-là, ces intellectuels notoires ont une certaine responsabilité sociale et qu’ils devraient se forcer pour travailler ensemble.

Je conçois tout à fait que ce soit difficile, mais comme le disait Pierre Fortin*, il y a moyen pour le centre gauche, ou la gauche efficace et le centre droit de se rencontrer quelque part. 

D’ailleurs, un gouvernement bâtis sur une coalition gauche-droite ne serait-elle pas beaucoup plus efficace qu’une alternance gauche droite au pouvoir où l’un défait partiellement ce que l’autre a fait et inversement jusqu’à ce que l’équilibre soit atteint?

Ce parti, ça aurait pu être le PQ, mais ils semblent incapable de tabler sur cet état de fait et perdent leur temps à s’entre-déchirer entre souverainiste mous et dur. Dommage, reste plus qu’à attendre les prochains pas de M. Legault qui risque d’être intéressante même si, à mon sens il aurait dû éviter de s’attribuer une étiquette – ou alors il devra l’expliquer clairement.

.jpm

p.s. M. Lisée donne une définition de la gauche efficace ici. Je ne sais pas si elle correspond à celle de M. Legault, mais je sais que cela ne rejoint pas nécessairement M. Facal. Je vous reviens  avec du concret dès demain sur ce sujet.

*Quatrième de couverture du livre Pour un gauche efficace de Jean-François Lisée. «  Je suis un lucide qui essaie d’être solidaire. Lisée est un solidaire qui essaie d’être lucide. On peut se rencontrer quelque part. »

Les commentaires sont fermés.