Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2010

Une découverte importante : Le Québec n’a pas un PIB inférieur à celui des autres provinces

On décrit souvent le Québec comme une province endettée, avec un PIB global plus bas que les autres provinces et avec une productivité moindre. Cet argument me semblait imparable, les chiffres sont têtus. Quand on se fait dire que le PIB du Québec représente 19% de celui du Canada alors qu’il représente 23% de la population on peut toujours invoquer la déformation de la statistique due à l’Alberta et à son pétrole, mais si on regarde attentivement les chiffres on s’aperçoit vite que l’Ontario fait son poids en PIB malgré l’Alberta tout comme la Colombie-Britannique et on se désole.

Mais, dans mon cas, on continu de réfléchir, on considère les sommes en jeu et on se demande comment il se fait que le Québec passe à côté d’une telle somme.

Alors que je réfléchissais, je me suis souvenu du calcul du PIB… Le PIB peut être calculé de deux façons différentes. Soit on calcule le total des dépenses, soit on calcule le total des revenus – les deux devraient s’équivaloir. C’est là que j’ai compris. Il y a quelque chose au Québec que l’on se donne collectivement et qui par conséquent n’apparait pas sur les écrans-radars économiques : L’électricité!

En effet, avec notre électricité à rabais ce sont plusieurs milliards de dollars qui ne sont pas comptabilisés dans les revenus et les dépenses. Combien de milliards exactement? Douze milliards. Excité par ma découverte, je fais un premier calcul rapide. On entend souvent que l’électricité coûte le double en Ontario. Ok, 12 milliards de plus au Québec si on adopte le tarif de l’Ontario, le PIB québécois est de 296 milliards, 12 / 296 = 4.05% et paf le PIB du Québec vient de faire un saut de 4% pour tomber pile sur notre poids dans la confédération! Quelle découverte!

Après avoir dormis sur la chose, je reconsidère ma trouvaille. Bon, c’est vrai Hydro fait aussi de l’argent en exportant un part de l’électricité. Ventes d’électricité hors Québec 23 TWh sur 188 TWh soit 12% du total, mais probablement plus autour de 25% des revenus – on vient de perdre 1% du PIB… Et puis, l'électricité ne coûte pas exactement le double en Ontario.

Je continu à réfléchir et je prolonge mon concept. Tout service que l’on se paye nous-même est sujet à ce type de disparition de nos comptes, mais les cas sont tout de même rares, à part Hydro...  Je pense finalement à la SAAQ sur laquelle j’ai déjà écrit. L’assurance invalidité de la SAAQ nous coûte 130$ annuellement alors que cette assurance est privée en Ontario et en coûte à nos voisins quelques 1 123$ annuellement. Il y a approximativement 4 millions de conducteurs au Québec, je compte vite ici, 4 000 000 x 1 000 (différence entre les coûts d’assurance) = 4 milliards – notre PIB vient de remonter de 1%... Le même calcul peut probablement s’appliquer aux assurances habitation puis que les maisons coûtent moins cher ici.

Et puis, si on pousse la logique encore un peu plus loin on se rend compte que les compteurs d’eau de Toronto viennent également créer le même type d’aberration, mais dans l’autre sens créant une dépense et un revenu à partir de rien et augmentant du même coup le PIB de la province.

Globalement toutes ces petites aberrations se compensent l’une l’autre, mais dans le cas du Québec celle causée par Hydro-Québec est énorme, 4% du PIB, 12 milliards, ce n’est pas rien – c’est entre autres suffisant pour passer d’une province à la traine à une province dans la moyenne et sinon au-dessus.

D’ailleurs le calcul du PIB influence plusieurs autres données. Nous recevons, par exemple, plus que notre part de la péréquation, notre productivité se trouve également sous-estimé, sans parlé du pourcentage d’endettement qui se compte de nos jours en pourcentage du PIB…

Conclusion, haussons nos tarifs d’électricité (compensé par des baisses d’impôts bien sûr*) au plus sacrant, nous allons, oui perdre un peu de péréquation, mais nous allons en contrepartie cesser de passer pour le cancre de la classe et gagner en respect pour nous-même.

.jpm

*Pour ceux qui connaissent moins le calcul du PIB sachez que les impôts des particuliers n’entrent pas dans le calcul des revenus puisqu’ils sont déjà inclus dans les revenus des particuliers.

Les commentaires sont fermés.