Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2011

Du G7 au E7 : Vers un nouveau monde?

Dans une toute petite vingtaine d’année le monde économique aura totalement changé et avec lui, le monde politique et le monde tout court – mais quel monde aurons-nous alors?

C’est Pricewaterhouse Coopers qui a lancé le pavé dans la marre la semaine dernière en faisant des projections de croissance économique pour les sept pays émergents les plus lourds économiquement de la planète. D’ici 2032, la Chine aura dépassé les États-Unis, l’Inde doublé le Japon, la Russie devancé l’Allemagne et le Mexique supplanté la France.

Les vieux pays riches du G7, États-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Canada seront globalement rattrapé par les jeunes loups du E7, Chine, Inde, Brésil, Russie, Mexique, Indonésie et Turquie.

Remarquer, le calcul n’est pas surprenant puisque les pays du E7 sont beaucoup plus populeux que ceux du G7 et donc qu’il est plus simple d’augmenter le PIB – d’autant plus que l’ensemble de l’Occident investit dans l’économie de ces pays des sommes colossales depuis nombre d’années.

Maintenant, en quoi cela va-t-il changer le monde? Hé bien d’amblé qui dit puissance économique dit puissance politique, la montée du E7 risque donc de changer durablement les rapports de force qui existent aujourd’hui dans le monde. Peut-on alors parler d’un simple rééquilibrage entre le « Nord » et le « Sud » ou est-ce que nous verrons l’avènement d’une nouvelle hégémonie politico-sociale à l’américaine? Seul le temps nous le dira.

Par contre, chose certaine, si seulement 10% des habitants de ces pays émergents adoptent notre mode de vie, ce sont 324 millions de personnes vont intégrer la « classe moyenne occidentale » que nous formons. C’est comme doublé la population des États-Unis!

La pression sur l’environnement deviendra donc énorme et je ne parle ici que d’un accroissement de 10%... Peut-être que le mode de vie à l’Américaine aura changé d’ici là, mais rien ne laisse présager cela pour l’heure.

Il y aura donc, à mon sens, un premier bouleversement avec la monté du E7, bouleversement qui sera fort probablement suivi par un second qui sera soit réfléchis – une modification planifier de nos habitudes de vie – soit réactive – une modification nécessaire de nos modes de vie dû à des changement  radicaux dans l’environnement comme, par exemple, une hausse vertigineuse du prix de la viande.

Bref, la nouvelle est présentement couverte par des économistes, mais je mettrais ma main au feu qu’avant longtemps elle sera également couverte par les sociologues et les environnementalistes…

.jpm

Les commentaires sont fermés.