Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2011

Un État fort même à droite

Je suis allé faire un tour du côté de M. Duhaime hier, son article sur la proposition de Claude Castonguay qui recommande une intervention plus forte de l’État pour obliger les gens à épargner m’a intrigué…

Homme de droite, M. Duhaime recommande de laisser le privé s’occuper des REER et d’éviter de tout confier à l’État (RRQ). Cela me semble être censé, mettre tous nos œufs dans le même panier de retraite semble on ne peut plus dangereux. Si le régime se plante tout le monde se plante. Et puis on sait tous ce qui est arrivé au fond de l’assurance emploi.

D’un autre côté M. Duhaime donne l’exemple du Chili et celui de la Suède où les économies en vue de la retraite sont obligatoires. En effet, dans ces deux pays qui ont déjà fait face à notre situation actuelle, le gouvernement a mis en place une loi obligeant les gens à cotiser à un REER à hauteur minimal de X% de leur salaire. Pire (sic) au Chili le gouvernement a même obligé les entreprises à y participer! Diantre l’État est partout là-bas! Mais M. Duhaime est d’accord avec tout ça. Son seul bémol avec la proposition de M. Castonguay est l’absence de compensation de désengagement du RRQ pour un citoyen qui cotiserait à un REER privé – ce qu’ont fait la Suède et le Chili pour permettre une transition relativement douce entre les deux systèmes.



Il est important ici de distingué les subtilités de la position apparemment contradictoire de M. Duhaime. Les gens de droite ne veulent pas nécessairement l’élimination de l’État, mais plutôt son retrait de secteurs qui peuvent très bien être laissé au privé – j’ai certains bémols sur cette position, vous le savez, mais je ne vais pas m’étendre.

Ainsi la position de M. Duhaime en est une ici pour un État fort, qui met en place les lois nécessaires au bon fonctionnement de la société. Il est cependant contre un État omniprésent qui dirait non seulement vous allez épargner mais en plus je vais administrer toutes ces épargnes comme bon me semble.

Cette position montre bien ce que je nommerais la droite centriste, celle qui voit l’utilité de l’État et comprend son rôle… C’est également une position que l’on pourrait associer à la gauche efficace. M. Duhaime n’aimerait sûrement pas, mais bon, ça démontre que même ceux qui se disent de droite ne sont pas toujours si à droite qu’ils le pensent.

.jpm

Les commentaires sont fermés.