Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2011

Dompté votre stress !

Au cours du mois de janvier j’ai lu le livre de Sonia Lupien Par amour du stress pour en savoir plus sur mon stress et sur les façons de le maîtriser. Je vous offre aujourd’hui un court résumé du bouquin et divers niveau de lecture de cet excellent livre.

Si vous vous intéressé au stress, le vôtre, celui des autres ou par simple curiosité, les images de Sonia Lupien vous sont probablement venu aux oreilles. L’histoire des mammouths c’est elle. Notre système de gestion du stress est très vieux et pendant longtemps il a principalement servit à gérer les stress généré par les mammouths or aujourd’hui il n’y a plus de mammouth, mais notre système continue de gérer le stress de la même manière.

Passons rapidement sur les métaphores et attaquons sa lecture du stress d’aujourd’hui. Pour le docteur Lupien, les sources de stress dans nos vies trépidantes peuvent se résumé en quatre catégories. Perte de contrôle, imprévisibilité, nouveauté et menace de notre égo – elle se sert de l’acronyme CINÉ pour nous permettre de bien le retenir.

Une fois la source de notre stress identifié, Mme Lupien nous suggère de le déconstruire, de comprendre d’où il vient et de trouver des moyens de le diminuer. Ces moyens vont de la simple constatation de la cause, à l’évitement complet en passant par un large éventail de moyen intermédiaires permettant de mieux gérer la situation CINÉ qui nous stress. Mais attention, le livre ne comporte aucun truc pour diminuer le stress. L’auteure est clair sur le sujet, il n’y a pas de truc universel et infaillible, les solutions passent nécessairement par nous-même et notre lecture de la situation – comme le stress d’ailleurs. Alors il faut se faire confiance et utiliser la déconstruction et les moyens que l’on a pour apprendre à gérer notre stress.

Qu’en est-il de la relaxation du yoga et autres activités de détente? Elles sont bénéfique, bien sûr, surtout les grandes respirations, mais elles ne s’attaquent aucunement aux causes et en ce sens elles ne constituent pas une solution. Par contre elles peuvent aider à abaissé notre réponse de stress dans les situations stressantes.

Bien évidemment, je vous recommande chaudement la lecture de ce livre. Mais si vous êtes pressé et n’avez le temps ou le goût de vous taper les 225 pages qu’il comporte, vous pouvez vous contentez des chapitres 1,2, 12 et 17, c’est la base. Si vous voulez creuser un peu plus, vous pouvez poursuivre avec les chapitres 8, 14, 15 et 16. Cela dit, si vous être sur le bord de la dépression, en prise à des crises de stress aigües ou en situation de stress chronique il est clair que la lecture de l’ensemble du livre est importante, Mme Lupien travail le sujet du stress chronique sur plusieurs chapitres dont la lecture saura très certainement aisé les gens qui en sont rendu là.

Pour ma part la lecture a été intéressante, mais j’avoue avoir de la difficulté à mettre en pratique au jour le jour les conseils du docteur Lupien. La déconstruction de facteurs de stress nécessite que l’on s’arrête pour y réfléchir chose que j’ai de la difficulté à faire – j’ai trop d’autres réflexions en tête et ça fait très certainement partie du problème. M’enfin je ne vis pas trop mal mon stress et je suis conscient de ses sources, tant qu’il ne me bouffe pas, tout va bien!

.jpm

10:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.