Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2011

Polarisation gauche/droite

Hé bien voilà, résultat des courses, Harper majoritaire, NPD à l’opposition officielle, pertes drastique pour le PLC et quasi-extinction pour le Bloc – qui l’eut cru en début de campagne?

Les quatre prochaines années vont sans doute être fortes en rebondissements, la scène politique va bouger et la politique fédérale va être encore plus intéressante à suivre. L’avenir nous dira de quoi tout cela sera constitué, mais j’ose déjà prédire que le taux de participation sera encore en hausse aux prochaines élections. Mais voyons plutôt les résultats de celle-ci.

Les Conservateurs auront les coudées franches! Contrairement à ce qui était prévu, les Conservateurs n’ont pas eu une faible majorité. M. Harper a non seulement obtenu la majorité désiré mais en plus il a obtenu en mandat relativement fort et ira certainement de l’avant son programme. J’avoue que ça me fait peur. Fera-t-il encore tout par en arrière ou s’assumera-t-il complètement? Quoi qu’il en soit ses agissements vont être surveillés. Reste à savoir s’il saura mesurer ses changements et s’il continuera dans la voie (pas toujours très évidente) de la décentralisation – quelque chose qui pourrait ultimement plaire au Québec surtout s’il assainie les finances intelligemment. Mais j’ai de sérieux doute. Il peut aussi très bien décider de couper dans les transferts pour diminuer son déficit sans jamais transférer les pouvoirs…

Effondrement des Libéraux. Le parti Libéral a pris une bonne raclé. Saura-t-il s’en remettre? Tomber aussi est peut-être la meilleure chose qui pouvait leur arriver. Ils vont devoir se questionner sérieusement et se repositionner. À la lumière des résultats d’hier, il est clair que le centre est libre et que les Libéraux gagneraient à s’y insérer. Le pire qu’ils peuvent faire c’est de rester muets. Ils doivent prendre la parole, ils doivent jouer les arbitres entre le PC et le NPD… Continueront-ils avec Ignatieff? Allez savoir! Moi, honnêtement, je ne m’en séparerais pas tout de suite…

La vague orange. La surprenante montée du NPD au Québec n’a finalement peut-être rien de surprenant. On a tous l’impression que bien des gens avaient le goût voter pour un autre parti que le Bloc, le NPD était la solution la plus naturelle. Qu’est-ce le NPD va faire à Ottawa? Pas clair. Il y a beaucoup de nouveaux député et des très jeunes. Le NPD va globalement apprendre que tout n’est pas si simple et les jeunes députés vont apprendre que non seulement tout n’est pas simple, mais qu’en politique il faut savoir mettre de l’eau dans son vin, beaucoup d’eau dans son vin. Cela dit, la jeunesse et l’idéalisme du parti risque, s’ils sont bien canalisés, de donner lieu à de nouvelles idées intéressantes, mais ça reste à voir. Reste qu’à mon sens il y a de fortes chances pour que le parti se recentre tout en gardant active et visible l’opposition gauche / droite, c’est d’ailleurs ce qui devrait primer dans les années à venir. Espérons seulement que les débats seront clairs et intéressants plutôt que d’être basés sur des idéologies que l’on se lance au visage sans trop se questionner.

La survie du Bloc. Que fera le Bloc? Ils ont quatre députés et le sentiment nationaliste Québécois n’est certes pas disparu avec la vague d’hier. C’est conjoncturel. Cela dit il faut probablement comprendre que pour une majorité de souverainistes, le combat pour l’indépendance se livre désormais au Québec et au Québec seulement.

Une note intéressante sur Gilles Duceppe. J’ai suivi la soirée des élections à la fois à Radio-Canada (qui est dans le trouble avec Harper) et sur Twitter… La force est la vitesse des médias sociaux m’est apparue dans toute sa puissance hier. En effet, deux minutes (littéralement) après la fin du discours de Duceppe, j’ai vu passer un Twit à l’effet qu’une page Facebook réclamant Duceppe à la mairie de Montréal avait été créée. Le temps de m’y rendre et déjà plus de 200 personnes appuyaient l’initiative! Ce matin c’est plus de 1000!

Et finalement, quelques petites pensées…

Ce n’est pas les Conservateurs qui ont gagné, ce sont les Libéraux qui ont perdu.

Harper avait raison, les Canadiens en ont rien à foutre des détails de la politique même si ces détails sont le refus du premier ministre de fournir le prix d’avions de chasse qu’il s’apprête à acheter au reste de la chambre des élus, ou encore des dépenses déraisonné et des arrestations massives. Il semble que la volonté politique (celle de la droite) passe outre ces considérations démocratiques – au bout du compte ce n’est peut-être pas si surprenant.

J’ai bien hâte de voir l’état de l’information ou de la désinformation dans quatre ans – stay tuned!

.jpm

Les commentaires sont fermés.