Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2011

Multiplication des chocs mondiaux

La semaine dernière, Le Devoir publiait un texte d’Éric Desrosiers portant sur le dernier rapport de l’OCDE concernant les chocs mondiaux. Ce rapport qui peut sembler alarmiste puisqu’il parle d’une multiplication de ces chocs est en fait bien plus un appel à la prise de conscience des gouvernements de la planète.

Cet appel, plus nécessaire que jamais, presse les autorités de la planète à prendre au sérieux la réelle proximité dans laquelle nous vivions. La planète est petite, nous le savons, mais l’intégration économique – vieux rêve qui pour ses premiers penseurs était une solution aux guerres interétatique, risque plutôt conduit la planète vers une plus grande solidarité, une solidarité grandement intéressé.

Le meilleur exemple de cette nouvelle réalité est bien sûr le récent tremblement de terre au Japon. Ce tremblement de terre qui a dévasté la côte est japonaise et sérieusement endommagé quelques réacteurs nucléaires, a fait réaliser à bien des gens que personne n’était à l’abri de ce qui se passait chez ses voisins. Le ralentissement économique qui a suivi et les effets sur les importations et exportations du japon se sont fait sentir partout sur la planète.

On peut être contre la façon dont la mondialisation des marchés s’est faite et contre la façon dont elle opère, par contre il faut bien se rendre compte que l’intégration est devenue telle que l’on ne peut plus faire comme si nous étions tous indépendant. L’ère de l’interdépendance mondiale est là.

Le texte de M. Desrosiers est d’ailleurs fort intéressant justement pour cela – il retrace les développements, parle des chocs possible et liste ce que les gouvernements sont en train de mettre en place pour gérer tout cela. Je vous en propose donc la lecture.

Dans un autre ordre d’idée, mais sur le même sujet, vous pouvez passer lire les divers résumés du dernier livre de Naomi Klein* qui s’intitule justement The Shock Doctrine et où elle traite de l’exploitation que les grandes entreprises de ce monde font des chocs et des désastres que nous traversons…

.jpm

*Auteure montréalaise de l’essai No Logo, LA référence altermondialiste – à lire si ce n’est déjà fait.

11:32 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.